2/ 11 : La lettre dans la BD avec Placid & Thomas Gabison



Mercredi 19 avril à 19h, deuxième rencontre dans le cadre de la résidence d’auteur de Yassine intitulée GRPHSM

autour du design graphique. Yassine, auteur et illustrateur, fondateur du blog L’Articho et animateur de l’émission Studio Articho sur Radio Campus invite spécialistes, graphistes et typographes à parler et échanger sur ce sujet au fil d’un programme avec des thèmes parfois classiques et d’autres moins !

Après Sukrii Kural et Raphaël Garnier


La lettre dans la BD avec Placid & Thomas Gabison

On considère que la bande dessinée est apparue en 1827 sous l’impulsion du suisse Rodolph Töpffer. Prenant conscience de ce qu’il a inventé et qu’il appelle à l’époque « Littérature en estampe », il va théorise r dessus. Il comprend très vite les potentialités de cet art et explique dans ses écrits l’importance de la graphie de la lettre, la manière dont elle doit fonctionner en symbiose avec le dessin et être dessinée du même trait.
La bd ne cessera de développer une relation intime entre images et textes, développant une esthétique et des codes qui influenceront le graphisme et l’esthétique pop. Jamais analysé, le champ esthétique du dessin de la lettre dans le 9ème art est cependant très vaste. Il ne faudrait pas oublier le rapport qu’entretient cet art à l’objet imprimé. On essaiera de débroussailler le sujet en analysant les liens étroits qu’entretiennent depuis toujours la bande dessinée et la publicité, ainsi que la fétichisation de l’esthétique des comics ou des vieux illustrés qu’on observe un peu partout. On passera en revue code et manière de mettre en scène les mots dans les cases.

Invités

PLACID

Dessinateur issu de l’underground, actif à la fin des années 70, son style oscille entre l’aquarelle de peintre du dimanche et un dessin aussi frénétique qu’expérimental, signe de son ouverture à 360°. C’est aussi un spécialiste de l’ombre, amateur éclairé de design graphique et de bande dessinée.

toutplacid.tumblr.com

THOMAS GABISON

Connu pour son travail chez Actes sud à la tête de la collection bd, il est de manière souterraine l’instigateur de plein de petits projets artistiques et culturels à la limite des pratique amateurs. Il a souvent mis ses talents de graphiste discret au service de projets modestes : pochettes de disques, maquettes de journaux associatifs et autres. Sa connaissance de la bd, du dessin et des enjeux éditoriaux, lui permette de porter un regard pointu sur l’histoire de la bd.



10 avril 2017
T T+