Actualité des auteurs en résidence Île-de-France sur remue.net | 27


Bonjour,

Voici la vingt-septième lettre concernant les activités et créations des auteurs en résidence de la Région Île-de-France, relayées sur remue.net.

pour remue.net,
Guénaël Boutouillet & Patrick Chatelier

pour s’abonner à la lettre d’information des résidences Île-de-France sur remue.net,
envoyer un courriel vide à cette adresse, pour se désabonner envoyer un mail vide à cette adresse (et non à l’adresse indiquée en bas de page)



Anne Mulpas s’est installée en résidence chez Monsieur Sloop, « agence de communication corporate » (Paris II) en vue d’explorer à sa manière poétique le rapport au monde du travail. Elle nous raconte son expérience dans un journal de bord avec de nombreux documents et détours : lire par exemple le dernier épisode, Septembre.
Enna Saplum, son double, l’accompagne dans ses aventures et compose des poèmes avec son regard de poupée. A chaque fois, des photos la montrent en situation. On l’a croisée dernièrement au Marché.
Enfin, Anne Mulpas conçoit une magnifique série de portraits au travail en utilisant et en créant, avec l’aide de notre webmestre Joachim Séné, inventeur des codes, des "poescripts" : le texte s’anime et se recompose en apparaissant ou disparaissant. On découvrira les nouveaux portraits de S.G. attachée commerciale chez M. Sloop ; F.K. Directrice artistique M. Sloop ; K.A. - Chef du Service formation CFE-CGC ; FA Responsable opérationnel M. Sloop ; Charles Neubach - artiste plasticien.



Récentes publications des auteurs

Emmanuel Adely est au Musée commun (Paris XX), pour un projet visant à mettre en dialogue expériences personnelles et données sur le territoire. Il y conçoit la série #enmarge, de bulletins mensuels en pdf, dont le premier, daté d’octobre 2015, est ici.

Gilles Aufray est au théâtre de l’Echangeur, à Bagnolet, pour une résidence consacrée à l’Hospitalité. Découvrez-en le programme complet.

Benoît Casas, outre ses interventions quotidiennes sur Twitter, poursuit son cycle de rencontres à la librairie Texture (Paris XIX) : le 15 octobre il recevait Aurélie Foglia et Jean-Patrice Courtois.

La résidence de Marie-Pierre Cattino à Gare au Théâtre (Vitry-sur-Seine) questionne « qui nous sommes à travers ce que nous portons. Un objet-habit revisité par une classe d’arts appliqués. Un défilé théâtral mettra en lumière la personnalité et l’identité des jeunes et de leurs familles. » Elle publie pour commencer cette note sur son texte en cours : Rencontre avec un habitant.

Le festival Rue Instin passé, la présence rue Dénoyez de Patrick Chatelier se terminera le 8 novembre par un « finissage » partagé avec son voisin de résidence Christophe Fourvel. Belle occasion de découvrir les deux livres Général Instin qui paraissent aux éditions Le nouvel Attila : une Anthologie du projet et Climax, fiction collective...

Frédéric Ciriez (université Paris Ouest, Nanterre) a entamé au pôle Métiers du livre de Paris-X Saint-Cloud la deuxième partie de sa résidence, qui porte sur la pratique ludique et créative de la "critique littéraire". Il nous en fait part ici.

Marina Damestoy, au Théâtre d’Ivry-sur-Seine, a entamé en avril Faire corps !, expérience de terrain, dont elle nous détaille les façons de faire et attendus dans cet entretien : « Pionniers de la douceur ».

Suzanne Doppelt a entamé en septembre sa résidence à la Maison Victor-Hugo (Paris IV), par une proposition musicale : Georges Aperghis, Cinq pièces pour espérou et violoncelle, ouvrant un cycle de rencontres dont des traces audio seront publiées par la suite sur remue.

Christophe Fourvel clôture sa résidence à Mémoire de l’Avenir (Paris XX) par une rencontre commune avec Patrick Chatelier, son voisin de Belleville, le dimanche 8 novembre à 16 h.

Désirée Frappier, à la librairie Points Communs (Villejuif), a proposé un semestre d’ateliers et travaillé à un nouvel album de bande dessinée dont elle nous a livré de belles planches inédites.

Lancelot Hamelin, au théâtre Nanterre-Amandiers, s’intéresse aux rêves. Il arpente les rues de la ville et s’associe à la photographe Marie-Sophie Leturcq pour une exposition, NANTERRE/EMBARQUEMENT et avec l’artiste Claire Poisson pour une extension multimedia, RADIO DREAM. Ses « Nanterrances » sont à découvrir dans ce récit synthétique.

Isabelle Jarry à l’Ecole nationale supérieure de techniques avancées (Palaiseau) souhaite associer les élèves ingénieurs à l’écriture d’un roman sur le thème des nouveaux habitats évolutifs capables de s’adapter aux catastrophes écologiques à venir. Elle compose une chronique de sa résidence dont on découvrira les trois premiers épisodes, à commencer par une étude des passerelles entre littérature et science.

Thomas Pesle, dans le cadre de son travail à la librairie l’Atelier (Paris XX), "Papiers habités, notes et dessins", reçoit Cédric Demangeot et Stéphanie Ferrat le jeudi 12 novembre.

Emmanuelle Pireyre, au théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, poursuit ses investigations, dont des rendus seront bientôt livrés sous forme de créations vidéo inédites.

Alice Rivières, personnage de fiction documentaire, apparaît pour la première fois en 2009 dans le roman Réveiller l’aurore d’Émilie Hermant, qui raconte comment elle apprend qu’elle est porteuse du gène d’une maladie incurable, la maladie de Huntington. De nombreux rendez-vous ont eu lieu à Khiasma (Les Lilas) avec des ateliers (À travers nos maladies – récits de voyages) et des rencontres publiques que l’on peut écouter dès à présent : une conférence inaugurale d’Alice Rivières, Narrations spéculatives et jeu vidéo avec Fabien Siouffi & Paul Sztulman, Enquête sur les modes d’existence avec Bruno Latour, Didier Debaise & Alice Rivières, Cultiver son devenir : propositions pour une écologie du diagnostic avec Katrin Solhdju.

Pierre Senges, au lycée Jacques-Prévert (Boulogne-Billancourt), travaille à permettre la découverte par les élèves des liens entre littérature et audiovisuel. Lire son premier récit de résidence : Dans l’antre du roi de la montagne.

Laurence Vielle à la Maison des métallos (Paris XI) continue de glaner les traces de Théodore Monod, interrogeant les voisins quai d’Orléans sur l’île Saint-Louis. Mais habitait-il au numéro 6 ou au numéro 8 ? Ni l’un ni l’autre.


Postfaces

Parution de Cité 19, un roman jeunesse de Stéphane Michaka, entamé lors de sa résidence au lycée Georges-Brassens de Villeneuve-le-Roi.

Luc Bénazet a fini en juin sa résidence "vitrines" à l’Odeur du book début septembre. Sally Bonn en a rendu compte par deux fois dans la revue CCP. À Lire : Le fil d’alerte, puis Vitrines en suite.

Edith Azam, qui a terminé en juin également sa résidence à la Ferme Godier (Cie Issue de Secours) de Villepinte, en parle ici et la compagnie en parle là.

4 novembre 2015
T T+