Actualité des auteurs en résidence Île-de-France sur remue.net | 29


Bonjour,

Voici la vingt-neuvième lettre concernant les activités et créations des auteurs en résidence de la Région Île-de-France, relayées sur remue.net.

pour remue.net,
Guénaël Boutouillet & Patrick Chatelier

pour s’abonner à la lettre d’information des résidences Île-de-France sur remue.net,
envoyer un courriel vide à cette adresse, pour se désabonner envoyer un mail vide à cette adresse






La Région Île-de-France propose de nombreuses rencontres durant le Salon du livre de Paris (17-20 mars). Plusieurs d’entre elles sont liées au programme de résidences d’écrivains que nous relayons sur remue.net : Extension du domaine littéraire avec Maylis de Kerangal, Alice Zéniter, Pierre Senges et Mathieu Simonet ; « Profession : écrivain » – La condition de l’auteur, avec Gisèle Sapiro, Cécile Rabot, Kaoutar Harchi, Marianne Rubinstein, Bruno Doucey et Yannick Poirier ; Victor Hugo est toujours vivant !, en lien avec la résidence de Suzanne Doppelt ; La Région Ile-de-France : une passion pour le livre ! avec Amélie Edoin, Marie de Quatrebarbes, Tanguy Viel, Frédéric Martin, Benjamin Cornet ; Qu’est-ce que le Général Instin ? avec Cécile Portier, Sereine Berlottier, Anne Savelli, Anne Kawala, Patrick Chatelier, Benoît Virot, etc.

La région IDF au Salon du livre de Paris : programme complet en pdf


Emmanuelle Pireyre, au théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines (78), enquête, filme, performe. Elle sera en scène ce samedi pour une soirée 4 performances, avec ses invités Jean-Charles Massera, Olivier Bosson, Jochen Dehn et Gilles Weinzaepflen.

À découvrir également sur le site, un ensemble de films inédits, produits par remue et conçus avec Marjolaine Grandjean : intitulé Entretiens vidéo, il regroupe les interventions de 7 invités à propos de questions de nature et de vie, qui sont au centre de son livre en cours d’écriture, ainsi que les histoires, loufoques et intimes, que certains d’entre eux ont bien voulu lui confier.

Au programme, les entretiens : Maxime Vaudano - Le Traité transatlantique, Annick Bureaud - Eduardo Kac, la poésie, le bio-art, Thomas Heams - La Biologie de synthèse, Philippe Fauvel - Eric Rohmer, les vacances et les couleurs, Dorothée Browaeys - Biologie de Synthèse et Société, Sarga Moussa - Franz Liszt, Des Bohémiens et de leur musique, E. Pireyre à Olivier Sandra - Comment faire mon homme-chien ?.

Et les récits d’« émouvantes rencontres » :

Philippe rencontre Rohmer, Annick rencontre des bactéries, Franz rencontre des Bohémiens, Dorothée rencontre des chimpanzés, Olivier rencontre l’utérus en laine


Emmanuel Adely est au Musée commun (Paris XX), où il poursuit la série en pdf #enmarge, dont le deuxième volume, qui nous est arrivé en janvier, est à feuilleter et télécharger ici.

Gilles Aufray est au théâtre de l’Echangeur, à Bagnolet, pour une résidence consacrée à l’Hospitalité. Découvrez-en le programme complet et des textes inédits.

Marie-Pierre Cattino à Gare au Théâtre (Vitry-sur-Seine, 94) questionne qui nous sommes à travers ce que nous portons, cette fois autour de guerrières du rugby, de Marilyn avec To be or not..., et avec cette note sur Ecrire.

Séverine Daucourt-Fridriksson présente des poèmes audio écrits et montés par les participants à l’atelier d’écriture au Palais de la Femme (Paris XI).

Suzanne Doppelt continue sa résidence à la Maison Victor-Hugo (Paris IV), avec un cycle de rencontres dont des traces commencent d’être reprises sur remue : Georges Aperghis, Cinq pièces pour espérou et violoncelle, à visionner.

Soeuf Elbadawi est à la librairie Folies d’encre (Saint-Denis, 93) pour y écrire, échanger et chanter.

Hélène Frappat s’est posée au lycée Léon-Blum (Créteil, 94) pour explorer le lac et ses abords. Elle organise des ateliers d’écriture : JEU N°1 en témoigne en images. Et nous livre, avec cette Page arrachée au fleuve, une image du travail d’écriture en cours.

Désirée Frappier, à la librairie Points Communs (Villejuif, 94), terminera sa résidence ce printemps, dont nous restent déjà de belles traces dessinées.

Patrick Goujon poursuit à la Société des Gens de Lettres (Paris XIV) une résidence consacrée à la question complexe des ateliers d’écriture. De nombreuses contributions sont à venir, depuis [sa lettre d’invitations aux auteurs (qui a débouché sur des ateliers partagés).

Jean-Paul Honoré en résidence à Vert-Saint-Denis (collège Jean-Vilar, 77) poursuit ses rencontres-ateliers à la bibliothèque avec Eduardo Berti le 18 mars.

Isabelle Jarry à l’Ecole nationale supérieure de techniques avancées (Palaiseau, 91) associe les élèves ingénieurs à l’écriture d’un roman sur le thème des nouveaux habitats évolutifs capables de s’adapter aux catastrophes écologiques à venir. Ses chroniques 8 et 9 s’intitulent La nature du roman et Où l’on saute à pieds joints dans le roman...

Jake Lamar chez À la librairie (Bobigny, 93) organise des rencontres dans le cadre des Mardis du Polar : la prochaine aura lieu le 15 mars avec Rachid Santaki qui parlera de son roman Flic ou caillera.

Wilfried N’Sondé à la Communauté d’agglomération de Sénart (77) teste un nouveau type d’intervention littéraire : un salon de discussions chez l’habitant, dont voici quelques traces.

Roxana Paez est à la Biennale internationale des poètes du Val-de-Marne (Ivry, 94). Elle y tient un passionnant journal de bord, intitulé traVERSée : à lire, les chapitres un et deux de ce récit.

Marianne Rubinstein, à la librairie Atout Livre (Paris XII), questionne la relation entre littérature et sciences sociales. On retrouvera en vidéo la rencontre autour de son œuvre, notamment son dernier roman Nous sommes deux (Albin-Michel), avec une présentation de sa résidence.

Pauline Sauveur au Conseil départemental de l’Essonne (bibliothèque dép., 91) travaille sur la mémoire du savoir-faire des carriers et sur la pierre, en lien avec le Parc naturel régional du Gâtinais français, et d’autre part sur le thème du changement de genre. On suivra la suite de son journal, ainsi qu’une nouvelle rubrique intitulée Pierres / Voix avec notamment ces témoignages de descendants de carriers.

Pierre Senges, au lycée Jacques-Prévert (Boulogne-Billancourt, 92), travaille les liens entre littérature et audiovisuel. Lire le cinquième volet de son journal de bord : Comment orchestrer un ascenseur.

Anne Serre à l’école maternelle Duranti (Paris XI) travaille sur le langage avec des enfants de cinq ans, avant l’âge de la lecture et de l’écriture. On retrouvera le deuxième épisode de son journal en ligne.

Armel Veilhan au Triton (Les Lilas, 93) propose une première lecture collective de sa nouvelle pièce, Les herbes hautes, le 15 mars à la bibliothèque André-Malraux.

Laurence Vielle à la Maison des métallos (Paris XI) propose de nombreuses interventions et performances : en mars, Un après-midi de contes musicaux en famille, et une lecture musicale autour de son recueil de poèmes Ouf, le 19, puis Nouvel An poétique le 20, avec les poètes belges Gioia Frolli, David Giannoni, Vincent Tholomé et Michaël Vandebril.

Bénédicte Vilgrain à l’Atelier Michael Woolworth (Paris XI) publie Cendrillon, versions tibétaines, un article à l’origine de sa réflexion sur le concept d’« Intraduction ». Ce 17 mars, elle participe à une soirée autour d’Alexander Kluge.


Postfaces

Olivier Charneux, qui était en 2014 en résidence à la médiathèque de Bagnolet (93), y a écrit Les Guérir, paru en janvier 2016 chez Robert Laffont, est l’occasion de nombreuses rencontres et invitations, dont les annonces et traces sont regroupées sur cette page.

Patrick Chatelier était en résidence en 2015 à la Maison de la Plage (Paris XX). Deux livres du projet Général Instin ont paru dans la foulée au Nouvel Attila, qui sont chroniqués par Dominique Dussidour dans Quand on écrira l’histoire secrète du vingt et unième siècle…

Gwen Le Gac, qui a terminé cet automne sa résidence à la bibliothèque André-Malraux (Les Lilas, 93), nous en livre une traversée sensible au travers de ce texte intitulé Ne pas faire l’effort d’écrire.

Anne Mulpas chez Monsieur Sloop (Paris II) complète sa série de portraits au travail, ainsi que son journal de bord avec Chronique des DMA2.

Tanguy Viel, après sa première expérience de résidence à Clichy-sous-Bois (93) en 2011 (laquelle avait débouché sur la publication d’un excellent livre), était une nouvelle fois accueilli au lycée Alfred-Nobel en 2015. Un livre en témoigne, paru ce mois chez Joca Seria, intitulé Autour il y a les arbres et le ciel magnifique... Nous en publions l’avant-propos, signé Sylvie Cadinot-Romerio, la préface de Tanguy Viel, et des extraits des textes des lycéens.

8 mars 2016
T T+