Christian Garcin & Patrick Devresse | Mini-fictions, 2. Astres

photos Patrick Devresse, textes Christian Garcin.
Une série de textes et images en dialogue, à suivre en son intégralité ici



©patrickdevresse


En juillet 1941, pendant le Congrès des Astrologues Scientifiques Américains qui se déroulait à Cleveland, Ohio, un élégant Juif germano-hongrois nommé Louis de Wohl prononça une conférence au cours de laquelle il annonça qu’Adolf Hitler prenait régulièrement conseil auprès des meilleurs astrologues allemands, lesquels lui avaient conseillé de lancer une attaque massive contre les États-Unis d’Amérique après le printemps 1942, date à laquelle les deux planètes maléfiques Saturne et Uranus se trouveraient en Gémeaux ‒ le signe de l’Amérique. Et malheureusement, indiqua de Wohl, l’attaque, qui pourrait se dérouler par voie terrestre en passant par le Brésil et l’Amérique centrale, avait de grandes chances de réussir. Cependant, ajouta-t-il, les astres sont formels sur un point : si les États-Unis décidaient d’entrer en guerre avant cette date fatidique du printemps 1942, le rapport de forces se trouverait inversé, les jours d’Hitler seraient comptés, et le sort de la guerre scellé à relativement brève échéance. On découvrit plus tard que Louis de Wohl, s’il était réellement astrologue praticien, était aussi un agent du SOE britannique (Special Operations Executive) qui avait pour mission d’inciter par tous les moyens possibles l’administration Roosevelt à entrer en guerre. On évalue mal en revanche si cette conférence de Cleveland eut un véritable impact sur la décision américaine qui intervint quelques mois plus tard, dont certains pensent malgré tout qu’elle serait plutôt consécutive au bombardement japonais sur Pearl Harbor. Ce que l’on sait en revanche, c’est qu’Hitler en réalité n’accordait aucun crédit à l’astrologie, qu’il n’avait, contrairement à une croyance répandue, aucun astrologue personnel, que celui que l’on avait l’habitude de présenter ainsi, un nommé Karl Krafft, avait fini ses jours en camp de concentration, et que tout ce qu’avait raconté de Wohl était pure affabulation. Après la guerre, Louis de Wohl obtint cependant la nationalité anglaise, et se mit à écrire des livres à succès sur la vie des saints.










Christian Garcin est écrivain, à lire notamment sur remue.net - lire en particulier cet entretien paru en août 2014,à la parution de Selon Vincent (Stock). Christian Garcin est auteur de nombreux livres chez de nombreux éditeurs - on se référera à l’excellente bibliographie du site des non moins excellentes éditions Verdier, ainsi qu’à sa notice wikipedia, pour en saisir l’ampleur.

Patrick Devresse est photographe. De lui, Dominique Sampiero dit : "Patrick Devresse est un homme qui regarde. Qui scrute doucement le réel autour de lui. Comme ça. Mine de rien. Et même parfois qui baisse les yeux en souriant. L’esprit ailleurs. Comme si poser une vigilance sur le monde et vivre étaient intimement liés."
Voir son site http://www.patrickdevresse.com/, et son parcours personnel.

13 avril 2015
T T+