Fort passage d’histoires à prévoir

On lit parfois des livres parce qu’ils sont cités dans d’autres livres. L’histoire qui suit sert d’incipit au livre qu’Ariane Dreyfus a publié en 1999 aux éditions Flammarion : Une histoire passera ici. Elle cite un long passage de L’os à vœux, écrit par Howard A. Norman, auteur américain parti vivre à cinquante ans dans une tribu indienne, les Crees. Dans cet extrait, Norman raconte qu’il traverse le Manitoba enneigé en compagnie de deux Indiens âgés. Tous trois entrent dans une clairière et découvrent brutalement une dizaine de corbeaux massacrés, en pièces. Ils regardent, cherchent d’éventuelles traces et ne voient rien d’autre que cet inexplicable « enchevêtrement d’os, de plumes noires et de sang ». Pas de traces de balles, pas de traces de pattes d’un prédateur : rien n’explique cette tuerie.
C’est alors qu’un Indien a cette phrase superbe : « Une histoire passera par là, elle trouvera ces corbeaux et plus tard elle nous racontera ce qui leur est vraiment arrivé. »

C’est le meilleur vœu que puisse vous adresser la rédaction de Remue.net : un fort passage d’histoires, de poèmes, de textes pour cette année 2011 qui débute juste.


Idéal pour voyager : la (véritable) moto de Boris Vian.

Et pour commencer cette année, un petit rappel : c’est une histoire déjà vieille de dix ans qui va bientôt fêter son anniversaire, le programme ici. Dix ans d’une aventure collective qui vaut bien un dossier.

Puisqu’il est question de voyage dans cette lettre, pourquoi pas aussi suivre Joël Bastard dans son journal du fleuve Niger, ou Vivien Mars dans son exploration - tout autant exotique - de la Seine Saint-Denis.

Voyager, c’est aussi être en résidence. Remue.net continue d’offrir les expériences et les journaux de résidence des auteurs en Île de France. Des résidences qui conduisent à des rencontres, comme c’est le cas du dessinateur Sergio Aquindo qui entre en écho à Pierre Senges.

C’est sous nos pieds, dans les sédiments de l’asphalte, qu’Andrea Inglese fait passer des histoires.

Fort passage d’histoires sur le net également, avec la publication du sixième numéro de la revue d’Ici là, animée par Pierre Ménard (qui sera également présent à l’anniversaire de Remue.net, comme quoi les liens hypertexte fonctionnent aussi dans le monde matériel).

Dernier voyage, mais premier rendez-vous de l’année, celui proposé par Laurent Grisel, Dominique Dussidour et Claude Favre autour du roman L’Esthétique de la résistance de Peter Weiss, et du personnage de Marcauer. Ce sera ce vendredi 7 janvier, au centre Cerise, à 20h, une bonne façon de débutter cette nouvelle année en compagnie d’amis et de livres.


4 janvier 2011
T T+