Monostiques paysagers [11]


Le 18 mars 2012, Collégien



9 h 06

au rond-point je délaisse le pont vers le parc, au sens propre je marche à reculons vers la Courée : j’ai envie d’y aller



*



Le 19 mars 2012, Rentilly



10 h 33

le ciel est chargé d’eau fraîche, le toit est chargé de mousse, mon dos est chargé de livres et de paperasses : la légèreté




11 h 10

les amis se voient de loin quand ils sortent du parking et sont plus attirés par l’orangerie que par le château pour l’heure



*



Le 21 mars 2012, Rentilly



15 h 19

au fond des buis, la laiterie qui ne sent plus la vache ni le lait, comme le bassin de pierre ne connaît d’eau que cailloux




15 h 22

assis dans l’herbe, aujourd’hui, c’est possible au pied du chêne pyramidal à gros glands, je vois des promeneurs lents




15 h 25

la fleur inverse de Raimbaut d’Orange et de Roubaud de Saint-Félix se réinverse, ces jours-ci, sur toutes les branches




16 h 20

il n’y a pas de métro rue du Met mais sous la plaque de rue j’attends et vois venir l’autobus couleur yaourt au cassis



*



Le 23 mars 2012, Paris



11 h 45

et les grandes portes doubles portes vertes qui ont tendance à s’ouvrir et laisser passer Laurent affairé qui aère le théâtre






Jacques Jouet









1er avril 2012
T T+