Monostiques paysagers [8]


Le 27 février 2012, Rentilly



9 h 53

quel que soit l’itinéraire, il faut passer la ligne à haute tension (dessous) et l’autoroute (dessous ou dessus) avant le mur




10 h 04

à l’entrée du Pavillon des Gardes, deux gardes « plataniciens » comme aime à dire Aurélie Loiseleur gardent la garderie




12 h 04

d’une baie de la bibliothèque où j’ai vérifié la différence entre baie et drupe, je saisis la différence entre baie et baie




12 h 10

le camion rouge de l’entreprise paysagiste Lelièvre appelle chromatiquement la pelleteuse et plus loin le camion benne




12 h 22

se chauffer au soleil dans la contemplation commence à ne pas être totalement irréaliste, merci M. Chauffage zénithal



*



Le 28 février 2012, Rentilly



11 h 20

depuis le chemin de la Brosse : le parc et les arrêts de bus, une dame en rouge et en route qui remonte le sens de lecture




11 h 27

tout frais, les perce-neiges percent surtout les feuilles, les vieilles mortes feuilles, et font sur elles comme de la neige




11 h 32

les engins, les mâchoires des machines, la visiteuse en manteau noir et les nettoyeurs de bassin, la boue, boue, la boue




13 h 04

on ne peut pas dire que les taupes aient envie d’écrire, ou alors qu’elles commencent par les points de suspension…






Jacques Jouet









3 mars 2012
T T+