Pavillons à l’écoute


Science-fiction en réduction ?

Les soucoupes volantes s’accrochent aux murs, fermez les volets... Si l’extérieur est clos, l’intérieur est ouvert sur le monde : spectateurs "satellisés" par des bonhommes tombés directement du ciel, et quotidiennement. Sont-ils verts, violets, avec quatre doigts et trois yeux ?

Images d’infos venant de pays lointains, assimilées à la longue à des films de fiction, bombardement sans interruption où les commentaires pixelisés ont remplacé le napalm...

Les râteaux hertziens des anciens jardiniers télévisuels cèdent continûment la place à la captation céleste ; mais les architectes n’ont pas encore prévu, sur les façades des immeubles ou des pavillons, les œils-de-bœuf où installer ces galettes magiques !

http://www.cafardcosmique.com/auteur/dic.html

7 décembre 2004
T T+