Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

photographie ©Arno Bertina

Arno Bertina, né en 1975, est un romancier publié chez Actes Sud puis Verticales, également auteur de fictions biographiques, de textes pour la jeunesse, et de dramatiques radiophoniques. Écouter Arno Bertina sur remue.net.

Bibliographie
Il a publié notamment Le Dehors ou la migration des truites (Actes Sud, 2001) ; Appoggio (Actes Sud, 2003) ; La Déconfite gigantale du sérieux (sous le pseudonyme de Pietro di Vaglio ; Lignes/Leo Scheer, 2004) ; Anima motrix (Verticales, 2006) ; Anastylose (avec B. Gallet, Y. De Roeck et L. Michaux ; Fage, 2006) ; Ma solitude s’appelle Brando (Verticales, 2008) ; La borne SOS 77 (avec L. Michaux ; Le bec en l’air, 2009) ; Dompter la baleine (Thierry-Magnier, 2012) ; Je suis une aventure (Verticales, 2011) ; J’ai appris à ne pas rire du démon (Helium, 2015) ; Des lions comme des danseuses (La Contre-allée, 2015).

Son projet de résidence
Arno Bertina réalisera avec les étudiants un feuilleton, situé dans le Val-d’Oise, qui explorera les transformations du Val d’Oise dans la perspective du Grand Paris. Les quinze épisodes de ce feuilleton constitueront la deuxième "saison" des Mystères du Grand Paris. Ils feront l’objet d’une adaptation au Théâtre 95 ainsi que d’une émission radiophonique sur la radio locale de Cergy. Enfin, un recueil de toutes les saisons des Mystères comportera les textes écrits dans le cadre de la résidence.
A l’écriture collective expérimentée dans le cadre du feuilleton, répondent ici les textes des étudiants, plus personnels, écrits dans les marges de ce chantier collectif. En leur ouvrant ces espaces, nous désirons leur permettre de coller des paperolles aux différents épisodes. Vers, chanson, scénarisation, chutes... Textes critiques, notes de lecture, journal de travail... Tout est à prendre, tout est possible si tant est que cela permette au lecteur de dessiner la partie immergée de l’iceberg en ligne sur Les Mystères du Grand Paris.

La structure d’accueil, l’Université de Cergy-Pontoise, est implantée principalement dans les villes de Cergy, de Pontoise et de Neuville-sur-Oise, et dispose d’un total de douze sites. C’est l’une des cinq universités de l’académie de Versailles.

Arno Bertina | « Non pas des chutes mais une vaste banlieue, des voix de solistes s’élevant du chœur. »

Récit d’une expérience singulière et collective, en atelier d’écriture à la faculté de Cergy-Pontoise

Lancement de la saison 2 des Mystères du Grand Paris

Rencontre avec Arno Bertina et les étudiants du Master de création littéraire
de l’Université de Cergy-Pontoise, jeudi 12 avril à 12h.

LES MYSTERES DU GRAND PARIS : SAISON 2 : « Les Paris sont ouverts »

Présentation du feuilleton

Nadir Haddadou 

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Vent d’heure d’amour
Une autre arnaque
La frite n’est pas à vous
Le corps de Paris

Solène Lecuyer

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Une bonne nouvelle qui en entraîne d’autres ou...
Il est vrai que si l’on y réfléchit, ce n’est pas cohérent
Paradoxalement, ils étaient trois. Deux...
C’est tout à fait remarquable ce qu’il vous arrive

Joanna Wadel

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Apparition/Disparition, termes variables mais égaux ?

Texte écrit durant les premières séances de l’atelier en rapport avec le concept d’apparition et de disparition. Il s’agit davantage d’une réflexion alambiquée. A vous de lire.

Chloé

Chronique d’une working-girl de 28 ans : Chloé, employée de la Start-up chargée de régler l’affaire de la bête par l’équipe du Grand Paris. Essai pour un personnage de l’épisode 11.

John

Chute, essai d’écriture à partir d’une consigne donnée durant l’atelier. Chronique burlesque de la vie d’un stagiaire scientifique Val d’Oisien qui se prend pour un journaliste, en marge de l’enquête sur la bête.

Migrations

« Un texte inspiré de nos migrations quotidiennes dans les transports en commun Franciliens. Qu’avons-nous en commun, nous qui les empruntons ? ». Paris-Cergy, Cergy-Paris.

Céline Lafon

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Obsession

Elle est là...

Collemboles

Cartes et territoires

Glaciale commer - (c) - erie

Dolce vita

Magazin

Papillonnons

Eva Lassalle

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Il va le faire
Noyade
Résonance de cris
Sonorité interne

Philippe Aspord

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

On en fait quoi de tout ça ?

Réflexion (s) sur le grand Paris

Territoire

Généralités sur le thème du territoire.

Douceur

Premier contact avec elle.

Ca va être tout noir...

Faut-il avoir peur du noir ?

Solweig Cicuto 

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

J’imagine

Texte libre qui introduit les idées que j’ai eu concernant la scène de découverte du cadavre du SDF dans mon épisode.

Extrait scénario Partie sans laisser d’adresse

Extrait du scénario Parti(e) sans laisser d’adresse

résumé de la séquence : Les deux personnages principaux, Gyn Hétalya, une drag queen atteinte du syndrome de Cotard, et Cassandre, une adolescente cancéreuse qui s’ignore, arrivent à une station service abandonnée. Alors que Gyn enjoint la jeune fille de ne pas quitter la voiture pendant qu’elle va aux toilettes, cette dernière s’étouffe et est aidée par un vieil inconnu.

L’intérêt de cette scène, dans le projet qui nous concerne, est la partie ou Gyn va aux toilettes et, dans un premier temps hésite entre les toilettes pour hommes ou pour femmes et ensuite, entame son rituel de maquillage. La scène que j’aimerais écrire, pour l’épisode 2, serait donc une version inversée de celle ci, ou notre drag queen, se re « transformerait » en homme. [to « drag out »].
Généralement la préparation apparaît plus comme un long rituel codifié, alors que le fait d’enlever son déguisement et son maquillage relève du changement d’uniforme. Cependant, dans notre épisode, j’aimerais allonger la scène et en faire une description précise qui suivrait l’état d’esprit de ce chef de chantier, comme si d’une certaine façon, s’habiller en tenue de travail masculine, s’apparentait aussi pour lui à un déguisement, à un -faire semblant- devant les autres, à un rituel, qui n’a rien de naturel. [to « drag up »].

Extrait scénarisé : Je sais que tu es là

Scénario pour Les Mystères du grand Paris

Point de vue du drogué dans un squat. En plein épisode psychotique, il se pense poursuivit par la créature dont le vieillard parlait dans l’épisode précédent.
À mieux définir mais il se rend compte que en fait ce n’était qu’un chat errant qui le suivait en quête de nourriture.

L’art de l’auto-convaincance...

Léa Mièle 

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Coup de tronche
Keep on truckin’
Les vingts et une sentes

Les vingts et une sentes

Morose

Cécile Magueur

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Le temps
Comme dirait Coluche
Squat
DISPARITION

Benjamin Luzu

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Chacun sa route, chacun son chemin

Chacun sa route, chacun son chemin

Le dormeur du Val d’Oise

Le dormeur du Val d’Oise

Viens à la maison
Les champignons de Paris de Saint Ouen l’Aumône

Aniss Argoub

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

De la difficulté de tenir un journal
Nouvel article N° 8696
Un autre monde
Priorité aux gens

Les portraits

Séverine Siena

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

A nos contemporains
Le vampire de la place de l’église
Un peu de rêve dans l’eau froide
Le wagon immobile d’Achères

Raphael Plockyn 

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Le maire qui monte !

Le maire qui monte !

Et à l’Eglise c’est pareil

Et à l’Eglise c’est pareil

Et la B dis ?

Deux jours plus tard.

Aux habitants de Boran-sur-Oise

Raphael

Ronan Kencker

Textes écrits en marge du feuilleton Les Mystères du Grand Paris, dans le cadre de la résidence d’Arno Bertina à l’Université de Cergy-Pontoise (95)

Une bête pour la Saint Valentin

Alors qu’il se retrouve seul pour la Saint Valentin, un jeune homme décide d’enquêter sur la bête.

L’antre de la bête

Lors d’une enquête de terrain pour récolter des infos sur le Val d’Oise, le groupe de Philippe, Joanna, Claudia et Ronan découvre l’antre de la bête, et ses nombreux mystères.

Peur animale