Alexandre Bertrand / Stoïque

La Douceur dans l'abîme / le livre

le site de l'ARS Nancy

Alexandre Bertrand, dit Cowboy / triptyque par Jérôme Schlomoff

 

" Le silence est d'or et la parole d'argent. " Je dis ça parce que j'ai des raisons.

Je n'ai pas envie de parler. Juste la parole que je vous ai dite.

Je pense vous revoir pour une raison logique. Personne n'a aucune compréhension. Je peux être plus dur. C'est pour ça que je suis devenu stoïque.

J'ai une mémoire. Non, vous ne saurez pas écrire cela, c'est fragile : je vais me souvenir de ma mémoire.

De métier, je suis poète. Et peintre décorateur.

A l'heure où je fis rencontrer nos pas

Je mis entre tes mains mon c˙ur et ma jeunesse

Je t'ai dit fais en ce que tu voudras

Hélas, ma chère, mon c˙ur s'est brisé comme un verre

De notre chambre d'amour n'est restée qu'un cimetière

A.Bertrand, 1971

J'en ai encore d'autres qui me bloquent, ici. Ça ne me plait pas. Le silence se mérite. Intellectuellement, je vois bien que je vous intéresse : la Beauté.

J'ai cinquante ans, je me souviens de choses d'il y a quarante ans, même plus.

Je suis stoïque. Moi, on m'a appris la parole du silence

Ne rien dire, une chose sublime.

Vous lisez beaucoup ? Un poète, décédé bizarrement mais c'est très vieux : merveilleux Arthur Rimbaud. Et son ami était Verlaine, il lui a tiré dessus. Un autre aussi décédé d'ailleurs, Michaux. J'ai lu très peu. Arthur Rimbaud il est mort : 1854 &endash; 1891, à trente-trois ans. Il est mort bêtement, il se dopait, et absinthe

Quand j'écris, je glisse sur les romans. Benjamin Rendal, il a écrit " Les chevaux dans la prairie ". Mort en 1806.

Je m'en vais, je pars, je ne sais pas où╚

A l'heure où est la voie, je ne te vois pas

Tu m'as rejeté, tu m'as pris mes enfants

Tu m'as créé, maintenant je suis dans la misère

Mais tu as une chose dans la tête

Une roue tourne toujours

Il y a toujours un bâton dans la roue

Et ce bâton quand je retourne dans la famille

Se retourne contre moi

Tous ceux qui m'ont banni

Qui se bannissent eux-mêmes

Ils n'ont à la fin de leur vie aucun résultat

Bertrand Alexandre

Ils sont vulgaires, ici. Alors je suis stoïque. C'est dingue : qu'est-ce qu'on fout là ? Regarde, toute la famille╚ Il n'y a rien de logique, ici, c'est même complètement illogique. Regardez, comme c'est merveilleux : il faut comprendre. Il faut approfondir.

Vous n'aurez jamais de réponse avec moi.

Les questions non plus.