Camille Loivier | Pense-bêtes, mais pas seulement

Pensées qui circulent, qui s’ancrent en soi, se débitent en petites choses, bruissent, se singularisent dans l’écriture, (succintes) qui se rapportent au temps, varient au fil de s saisons,qui durent longtemps et se développement lentement, choses d’extrême-orient rapatriées en extrême-occident.

Camille Loivier | Torii

De l’oiseau au perchoir en passant par les divinités et la mort

Camille Loivier | Vue d’avion, montagnes et eaux

Montagnes et eaux, c’est le paysage, dans la nature comme dans la peinture, mais en quoi diffère-t-il vu d’avion ?

Camille Loivier | Un jardin en hiver

Commencer par l’hiver, en déduire une cinquième saison puis finir par un himorogi qui dure le temps du texte