Sans voix / Stimmlos

Aux éditions En Forêt / Verlag im Wald qui publient les poèmes français (ou grecs, ou italiens, ou anglais) toujours en vis-à-vis de leur traduction allemande par Rüdiger Fischer, nous avons cette fois-ci une seule colonne : français et allemand mêlés.

Le sujet est la langue, la langue allemande, la langue maternelle, non : parlée par la mère. Tout commence par cette rectification : « non : parlée par… ». Sans voix / Stimmlos est un poème de rectification, d’ajustement, de recherche de la justesse, de la voix juste, par ajustements et rectifications successifs.

Le sujet est la mère : allemande, une femme allemande

une allemande en France
après la guerre
en Lorraine
à Amnéville
eine deutsche frau
in Frankreich
l’étrangère
die fremde
eine junge frau
l’allemande
jeune et belle

L’énigme, ce sont les pleurs de sa mère, ou plutôt : comment les dire, en quelle langue ?
Déjà, les insultes, ceux qui les prononcent ne savent en quelle langue

ils disent
l’allemande
cette pute
diese hure
ils disent
die hure
ils parlent l’allemand malgré eux

Le poème est composé de trois parties, premièrement, deuxièmement, troisièmement. Dans chacune des parties le statut de l’allemand et ses rapports avec le français sont questionnés et changent. De sorte que changent peu à peu, après coup, des années après, au moment de l’énonciation et au présent de notre lecture, ses rapports avec sa mère – de sorte qu’on ouvre ce qui a été fermé, contredit cette impossibilité de dire qu’il y eut alors, cette impossibilité qu’il y eut d’être proche d’elle, aidante et aimante quand il l’eut fallu.

L’émotion vient de loin. Peut-être de ce que, au moment où, troisièmement, la langue allemande revient – les mots allemands sont en premier sur la page, les français ensuite – à ce moment la voix du poème évoque la petite fille qui courait entre ciel et terre, loin de l’usine et des souffrances et quand même entendait l’appel de sa mère en allemand, le déjeuner est prêt

ich komme
j’arrive
j’arrive



Fabienne Swiatly, Sans voix / Stimmlos, Éditions En Forêt / Verlag Im Wald, Collection Sources, Trentième volume, 2006. 6 euros, on commande aux éditions (ajouter 1,50€ pour les frais de port) :
Dönning 6
D - 93585 RIMBACH
Allemagne

Fabienne Swiatly fait partie du comité de rédaction de remue.net. Elle a publié des extraits de Gagner sa vie dans le numéro du printemps 2005 et une note de lecture sur Noir est sa couleur de Grisélidis Réal.

D’elle on peut lire aussi deux poèmes en parallèle : gris-bleu dans le numéro 10 de la revue « note », une revue consacrée au genre notes (dans le même n°10, des notes de Lucien Suel sur les terrils, on admire Lucien Suel) et, à nouveau de Fabienne Swiatly, ses Notes pour cesser de boire (décembre 2001).

Des extraits de Stimmlos / sans voix sur zazieweb.

Laurent Grisel - 31 juillet 2006