• Résider confiner écrire

    Claudine Galea à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne — Il m’aura fallu des mois pour sortir de l’isolement que les deux confinements ont accentué.

  • Et les enfants confinés chantent un chant. C’est un très long et tranquille miaulement d’ennui.

    Extraits des notes d’Eugène Savitzkaya à la Cie Résonances (Paris XVIII)

  • Un mois une semaine

    Colombe Boncenne à la librairie De beaux lendemains (Bagnolet) — Novembre confiné, le temps s’allonge et se rétrécit, une semaine ressemble à un mois qui ressemble à une semaine. Puis c’est décembre.

  • Covid et méridien provisoire

    Une réponse en forme de lettre et à fleur de peau – fleur de vie – d’Anne Mulpas à une demande de texte pour le dossier Confinements

  • Ils sont en plein dedans

    Le confinement au lycée Charles-de-Gaulle (Paris) par Antonin Crenn : dehors, on ne parle que de ça (mais dedans, pas trop)

  • Impressions confinées

    par Sabyl Ghoussoub, en résidence à la librairie Atout Livre (Paris) — Le Covid, je ne sais pas quoi en faire dans mon prochain roman

  • Les Meaux

    Frédéric Ciriez au lycée Charles-Baudelaire de Meaux — Cette année, je suis confiné et en résidence. Vais-je craquer ? ai-je déjà craqué ?

  • Un théâtre vide

    Une soirée prévue à l’Etoile du Nord, malheureusement reportée.
    Par Gilles Marchand

  • une fois une orange

    Un conte de Sabine Macher — "ne pas dire onfinemen pour le gnorer. mais enfermée dans son panier, le soir onfine toute la journée"

  • Une ville fantôme

    Patrice Robin au lycée René-Cassin (Le Raincy) — « Quand je sors de chez moi, je me sens seul… »

  • Partout des feux

    Un poème de Vhan Olsen Dombo — À force de s’habituer aux absurdités imposées / le citoyen lobotomisé crie à la fin du monde / Comme d’une nouveauté. / À vos marques ! Prêt ! Disparaissez !

Vendredi et d’autres jours 11/

Cécile Wajsbrot à la librairie Vendredi (Paris) — Suite et fin de l’entretien avec Michelle Szkilnik autour de la traduction depuis l’ancien français.

Matthieu Guérin | Cour - 2 - 3 (7)

Bientôt ils vont déjeuner. On les appellera. Mais ça n’est pas leur histoire. ça.

Poésie, Danse et Langue des Signes : réamorcer le laboratoire de recherche Puzzle

Lancement de la deuxième étape du Laboratoire de recherche artistique Puzzle : Danse, Poésie et Langue des Signes, entre traduction, adaptation et recréation.

Poèmes à emporter ’2

Édith Azam et Pierre Soletti aux Lemms (Paris)

Safia Elhillo | En mémoire de Kamau Brathwaite

Un poème de la poète soudanaise Safia Elhillo, traduit par Roxana Hashemi

L’air du soir

Récit de Dominique Picard

Anton Beraber | Trésor des traversées possibles | Semaine 13

Du lundi 29 mars au dimanche 4 avril.

Poèmes à emporter ’1

Édith Azam et Pierre Soletti aux Lemms (Paris)

Laure Gauthier | Eclectiques Cités

Paru chez Acédie58 (mars 2021)

Je « découvre » qu’il y a des Vélib en petite couronne...

Journal de Julien Thèves avec les élèves comédiens de l’ESCA (Asnières)

On fait comme si

par Antonin Crenn — Mars au lycée Charles-de-Gaulle : on approche de la fin ; et la fin se rapproche plus vite encore, précipitée par les événements.

Vendredi et d’autres jours 10/

Cécile Wajsbrot à la librairie Vendredi (Paris) — Déplacement dans le temps : Traduire de l’ancien français, avec Michelle Szkilnik, professeure de littérature du Moyen Age

Anton Beraber | Trésor des traversées possibles | Semaine 12

Du lundi 22 au dimanche 28 mars.

Quel tissu se déchire ?

« Chaque fois que le livre croit parler de ce père disparu il parle de la mort qui vient, qui est là », James Sacré

Eric Sautou | Beaupré

Vient de paraître aux éditions Flammarion

Pierre Antoine Villemaine | Enfui dans la nuit

Nuages de pensée VI

Anton Beraber | Trésor des traversées possibles | Semaine 11

Du lundi 15 au dimanche 21 mars.

Ilias Borgor | Chapitres

La suite intitulée « Chapitres » est ce qui reste quand on tente d’écrire un ou deux romans, qu’on les détruit, qu’on en recueille les copeaux et qu’on les agence comme en rêve.

La poire et le souvenir de la poire

Quand le déroulé d’une recette de cuisine devient un tremplin pour l’imaginaire, par Lise Benincà au lycée hôtelier d’Étiolles

MoMo BasTa, de Frédérique Germanaud

extrait du récit paru aux éditions Isabelle Sauvage sur l’artiste plasticien et performeur

Le rêve français

extrait d’un récit d’Ameziane Kezzar (en résidence au Centre culturel franco-berbère, Drancy)