Le mot sur l’écran

« ... et vous essayez d’imaginer que le mot sur l’écran devient une chose réelle dans le monde, prenant tous ses sens, emportant son impression de sérénités et de satisfactions dans les rues, son murmure de réconciliation, un mot qui de lui-même s’étende à jamais au-dehors, le ton d’accord ou de traité, le ton de tranquillité, l’impression de silence apaisant, l’impression de salut et d’adieu, un mot qui a l’ardeur illuminée d’un objet en plein midi saturant, la discussion de la touche qui lie, mais c’est seulement une séquence de pulsions sur un écran terne et tout ce qu’elle peut faire c’est vous rendre pensif - un mot qui répand ses aspirations à travers l’étendue sauvage de la ville et les ruisseaux rêveurs et les vergers jusqu’aux collines solitaires.
Paix. »

Don De Lillo, Outremonde (Actes Sud, 1999, traduction de Marianne Véron).

30 novembre 2006