Peter Weiss : L’Instruction, théâtre documentaire

En 1964, se tient à Francfort « le procès d’Auschwitz » au cours duquel des responsables du camp d’extermination vont devoir répondre de leurs actes.

Le Frankfurter Allgemeine Zeitung reproduit in extenso les débats. Peter Weiss, qui assiste au procès, prend des notes à partir desquelles il va écrire L’Instruction, un oratorio en onze chants.

Cette pièce appartient à ce qu’on appelle le théâtre documentaire : le texte est composé des témoignages et des plaidoyers du procès, organisés de façon à leur donner une forme théâtrale. Peter Weiss théorise son projet dans Notes sur le théâtre documentaire (1967) : « Plus le document est insoutenable, et plus il est indispensable de parvenir à une vue d’ensemble, à une synthèse. Le théâtre documentaire affirme que la réalité, quelle que soit l’absurdité dont elle se masque elle-même, peut s’expliquer dans le moindre détail. »

Le texte, traduit par Jean Baudrillard, est publié aux éditions de L’Arche.

Deux mises en scène en sont proposées ces semaines-ci :

du 12 au 16 décembre 2006, au CDN d’Orléans dans une mise en scène de Jean-Michel Rivinoff.

Dossier de présentation par Jean-Michel Rivinoff.

du 17 au 27 janvier 2007 au Théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, dans une mise en scène de Dorcy Rugamba et Isabelle Gyselinx, interprétée par des comédiens rwandais.


Sur remue.net, dossier Peter Weiss conçu par Laurent Grisel.

Lire aussi :

Ce qui reste d’Auschwitz, essai de Giorgio Agamben, dont a rendu compte Jean-Marie Barnaud.

Sans approcher Dachau, ni jamais s’éloigner, une chronique de Philippe Rahmy.

Dominique Dussidour - 10 décembre 2006