« Elle ne dit jamais : je ne peux pas écrire » (Annie Cohen)

Françoise Clérice, un texte d’Annie Cohen et Françoise en train d’écrire, un film de François Barat, aux éditions Les ennemis de Paterne Berrichon.


Elle prononce chaque mot avant de l’écrire et ne quitte pas sa feuille blanche des yeux, elle ne s’occupe de personne, ni de ceux qui écrivent derrière elle ni de moi qui la regarde. Elle dit oui à toutes mes propositions, à mes mises en page, au désir que je veux aujourd’hui de longues phrases pour l’acrostiche Terre de naissance. Françoise Clérice est née le 16 août 1944 à Montfort-l’Amaury, elle comprend que nous devons écrire ce jour sur Montfort-l’Amaury. Elle forme ses lettres très lentement. Parfois elle commence un mot, rou… et s’arrête, comme si elle l’avait perdu en cours de route ou comme s’il avait disparu de la feuille ou comme s’il n’avait jamais existé. Françoise a perdu la route, la route qui mène à Montfort-l’Amaury. Elle me regarde intensément, elle ne sait plus où est le mot, la route.

Du 15 au 30 juillet 1991, Annie Cohen a conduit un atelier d’écriture à Trébeurden. C’est au cours de cet atelier qu’elle a rencontré Françoise Clérice qui écrivait des pages entières sans quitter des yeux sa feuille blanche.
Ensemble elles sont aussi allées voir le cirque Pinder, visiter une église et allumer un cierge, marcher au bord de la mer.
Le texte d’Annie Cohen Françoise Clérice raconte cette rencontre, cette amitié, cette mise à nu de ce qu’est l’acte d’écrire.
Les 17 pages du texte ont été relues en juillet 2006.

Elles sont accompagnées d’un film noir et blanc de François Barat Françoise en train d’écrire, tourné avec une Beaulieu 16 mm, suivi d’un agrandissement en 35 mm, d’une durée de six minutes.

On peut se procurer le texte d’Annie Cohen accompagné du DVD de François Barat auprès de : Les ennemis de Paterne Berrichon, 17 rue des Vieilles-Prisons, 26400 Crest, en joignant la somme de 11 euros + 0,84 euro pour les frais d’envoi.


Photos extraites du film de François Barat.

Dominique Dussidour - 18 mars 2007