Brooklyn-Indien / Anaïs Escot

1. INDIEN

Des Icebergs mis en bouteille (de Coca-Cola).

2. INDIEN

Des baleines, comme des animaux de compagnie.

3. INDIEN

Table dressée sur le dos d’un cachalot . Au menu, un tas de crustacés à déguster à même la bête.

4. INDIEN

…rébus et jeux de mots, la langue des rêves.

5. INDIEN

Il parait qu’autrefois, nous étions civilisés et instruits...

6. INDIEN

Nous savions parler aux arbres et à toutes les plantes, aux animaux à ailes, aux quadrupèdes, aux choses rampantes, aux mammifères et aux bêtes sous-marines.

7. INDIEN

J’ai rêvé la marée haute : petit matin et pas encore l’odeur de friture. Pleine mer. Granit englouti, hauts fonds : gratte-ciel en négatif.

8. INDIEN

Force en dessous, force en dessus, et au milieu, le jour et l’eau se caressent.

9. INDIEN

Je suis usé. J’ai l’habitude. J’ai été habitué à ça. Jusqu’à la corde.

10. INDIEN

Ça s’amenuise.

11. INDIEN

Il est 8h45, il est 10h23, il est 11 h15, il est 12h30, il est 13h03, il est 14h32, il est 15h08, Il est 16h55, il est 17h46, il est 19h30, il est 20h12, il est 22h22, il est 23h01, il est minuit dix.

12. INDIEN

Rivalité des immeubles-cadrans, croisements diaboliques des ombres au sol, flux des autos, flux des piétons.

13. INDIEN

Il s’agirait peut-être moins de descendre que de… chuter.

14. INDIEN

Une pâte épaisse et humide et blanchâtre, les sueurs, les pensées, les poussières, les conversations de rue, les lambeaux de dentelle, les boucles en or, les osselets, les dents, les nervures, les écorces, les mousses, l’humus humain, la solitude et l’accouplement.

15. INDIEN

Un suaire, une croûte, ou un cocon.

16. INDIEN

Ils scrutent les peaux, les ailes du nez ; ils savent, à l’intuition, tout les uns des autres ; Ils connaissent le sens de chaque biais, le tombé de chaque tissu ; ils flairent les carrures, posent leur regard dans le vague, toujours à temps, n’ont l’air de rien. Ils se croisent par milliards. Il arrive fréquemment qu’il ne se passe rien.

17. INDIEN

Ils traversent, s’évitent, se frôlent, retiennent leur souffle, ont peur de sentir l’odeur de leurs cheveux, de leurs bouches. Ils reconnaissent l’état de l’homme en un battement de cil, de cœur.

18. INDIEN

Tous valent bien plus que leurs valises.

19. INDIEN

Ils vont et viennent sans jamais qu’aucun ne donnent le départ.

20. INDIEN

Reconnaître l’heure de son réveil à l’air du matin.

21. INDIEN

Tu te poses la question de l’impulsion.

22. INDIEN

Encore une fois, qu’est-ce qui est premier, des Arts, des Dieux, de la Médecine
ou de la Guerre ?

23. INDIEN

La faim, un moteur.

24. INDIEN

Un couple d’aigles fait jeûner son aiglon pour le pousser à voler, pour qu’il ne soit pas repu, qu’il soit léger, que son courage puise à l’instinct de se nourrir.

25. INDIEN

Alors l’aiglon hurle en volant, il hurle de faim.

26. INDIEN

La vie remise à la vie : printemps, été, automne, hiver.

27. INDIEN

Engrenage théorique : battements d’ailes d’un pigeon et la guerre de Sécession se termine bien pour tout le monde. L’esclave est libre et il a les mêmes chances qu’un autre d’ouvrir une laverie automatique.

28. INDIEN

Pont de Brooklyn, immobilité, fourmis de voitures, grandes cheminées, structures de fer, oiseau blanc, mouette. Pont de B. premier plan, planche, fer de câble, fourmis de voitures, terrasse, oiseau seul, trop vite, presque une poussière ou un défaut, vu de si loin et trop vite.

29. INDIEN

Ciel rouge-matin, bâtiments purs, pelleteuses ralenties.

30. INDIEN

C’est immobile et stable et dur et gris et lourd et parallèle et impossible à déplacer.

31. INDIEN

Collé, scellé au sol et scellé entre soi. Tu t’y appuies, tu sens dans ton dos que tu peux. Tu ne penses pas une seconde que cela s’enfoncerait, c’est béton armé.

32. INDIEN

Allez, réduis les voiles, abats le grand foc.

33. INDIEN

Tu mets moins d’ambition à traîner ta carcasse, mais tu files, plus apte, à travers la baie de l’Hudson.

34. INDIEN

Redimensionne- toi ! Réduis ! Grand foc abattu ! Le reste, tendu, plus juste, moins dangereux à traîner ta carcasse.

35. INDIEN

File maintenant, éloigne-toi de la baie de la mélancolie.

36. INDIEN

S’éloignent le paysage massif, les hauteurs de plomb, le monde tendu vers le ciel, le joug inversé de l’espoir.

37. INDIEN

Regarde-les redevenir une brume d’horizon.

38. INDIEN

Oublie les miettes, le gravier, la poussière, les grains de tabac, et surtout les poils dans le nez.

39. INDIEN

Légitime défense, légitime attaque. Jusqu’à quand tu défends sans attaquer ?

40. INDIEN

Wounded knee.

41. INDIEN

Un Etat entre en guerre, il fait une déclaration de guerre.

42. INDIEN

Le terrorisme propose d’autres règles que celles de la guerre, mais il dit aussi que l’attaque est légitime, il dit aussi que l’attaque est une défense.

43. INDIEN

Un seul mort suffit-il ?

44. INDIEN

Cela dépend des morts, parfois un seul suffit.

45. INDIEN

Parfois aucun d’entre eux n’est assez convaincant.

46. INDIEN

Wall street, les bêtes sauvages, construire ce mur, se protéger.

47. INDIEN

Accepter de n’être plus sûr de rien, de ce qui viendra accepter de n’être plus rien.

48. INDIEN

Penser dans un sens à la mère de la mère de la mère de la mère. Penser dans l’autre, à la fille de la fille de la fille de la fille.

49. INDIEN

Rechercher l’origine ou considérer le mélange à venir ?

50. INDIEN

Ne pas imaginer, ne pas nommer par avance.

51. INDIEN

Donner un nom avec la vie qui va.

52. INDIEN

Aller avec la vie, prendre peau comme on prend feu, et perdre son nom.

53. INDIEN

Changement d’état. Renommer.

54. INDIEN

Egaux, identiques, similaires, indifférenciables, uniformes, semblables, équivalents, pareils, pareils, pareils.

55. INDIEN

Mes pareils, mes semblables, mes égaux, mes pairs.

56. INDIEN

La voix grave de l’homme, celui qui raconte les grands singes.

57. INDIEN

Tu fais le rêve du Grand Singe. Tu te souviens du nom qu’un homme en blanc a donné au Grand Singe.

58. INDIEN

Le Grand Singe des origines te ressemble.

59. INDIEN

Tu vois des masques moulés sur les faces des singes,

60. INDIEN

Tu vois les scalpes brillants récupérés,

61. INDIEN

Tu vois des dents, fixées trop droites, trop blanches.

62. INDIEN

Tu vois des singes en salopette de jeans.

63. INDIEN

Tu les vois en grand deuil avec voilette, tu les vois fumant le cigare.

64. INDIEN

Tu les vois se retourner pour voir les tours s’écrouler.

65. INDIEN

Il se figent devant la machine à laver, leur peau toute tendue sur leurs os.

66. INDIEN

Tu vois soudain couler des larmes, Seigneur, tu les vois chanter sans ouvrir la bouche, des chants de tristesse en revissant des écrous sur les manèges de Coney Island.

67. INDIEN

Tu sais bien que cela ne suffit pas à expliquer, l’origine.

68. INDIEN

La surface d’un liquide contient, paraît-il, toute la structure profonde de ce liquide.

69. INDIEN

Alors, ce que tu crois être le bord, en réalité, c’est le tout.

70. INDIEN

Ellis Island : les émigrants savent déjà, en y arrivant, tout de leur Amérique.

71. INDIEN

Ce que tu comprends à la surface de l’esprit, tu le comprends comme jamais. C’est ce que tu comprends alors, comme jamais.

72. INDIEN

Est-ce qu’ils savent quelque chose de moins parce qu’ils sont les premiers ?

73. INDIEN

Est-ce que les aînés sont plus gauches ?

74. INDIEN

Tu te mets à regarder les autres et toi-même avec ce regard-là… à traquer le primitif dans chaque pose, grattement de tête, rire, abandon fatigué.

75. INDIEN

Premiers hommes, premières femmes, jardins d’Eden de tous poils.

76. INDIEN

pêcheurs-cueilleurs, chasseurs-laboureurs. Les tout premiers travailleurs.

77. INDIEN

Tu ne sais pas pourquoi, tu ressasses à l’infini l’histoire du creux de la mer dans cette terre.

78. INDIEN

Tu restes captivé par ce qui se dresse à la place de.

79. INDIEN

Tu ne cesses de tenir les comptes : 24 dollars pour Manhattan, 60 étages pour le Woolworth Building, 582 km pour le canal Erie, 17 millions de nouveaux Américains au crible d’Ellis Island et aujourd’hui les 150 000 habitants de Chinatown.

80. INDIEN

Et tu dis des trucs un peu bizarres :
Une Fille de l’Hudson
Le sabot fendu de la terre
La langue fourchue de la mer
L’Orient de l’eau
La rivière du Commandant

81. INDIEN

La baie de New York.

82. INDIEN

Parfois, tu fais ce rêve des origines.

83. INDIEN

Premier, primitif, primate, primo, primal.

84. INDIEN

Chassés par la grande famine.

85. INDIEN

Par d’autres catastrophes.

86. INDIEN

Ce sont bel et bien tous ceux-là que tu vois, débarquant avec leurs visages palots de pleureurs mal nourris.

87. INDIEN

Gosses en pagaille, les femmes toujours en prière, toujours enceintes. Et leurs maris, toujours hurlant, jamais en guerre, à poing fermés. Leur royaume pour un cheval vapeur !

88. INDIEN

Pomme d’amour. Balançoire. Glace. Maillot de bain. Grand roue. Ils sont heureux, je crois.


Lire également sur Remue : Liban

Fabienne Swiatly - 1er avril 2007