Sorbonne et annexes

Tout est en ordre, après que les manifestations anti-CPE de l’année dernière ne sont plus qu’un souvenir agité (voir rappel de l’emploi de l’indicatif suivant « après que » dans le livre de François Bégaudeau, Entre les murs, disponible depuis peu en Folio).

Sur la place de la Sorbonne (5e), la librairie PUF a bien disparu comme annoncé à l’époque : les étudiants ont désormais un vaste choix de fringues, à gauche ou à droite, s’ils choisissent le gap ou s’ils pensent avoir de la veine. Une information sur le glaucome (pour éviter la berlue !) était même opportunément dispensée là le 7 avril.

A côté, dans la petite rue Victor Cousin, entrer dans le seul cinéma parisien où l’on peut voir le film (existe en DVD) d’Emmanuel Carrère, Retour à Kotelnitch, réalisé en 2003.

Il y a une seule séance par semaine, le samedi à onze heures, qui permet d’acquérir une deuxième vision après la lecture de son livre récent, Un roman russe : alors se crée une sorte de diptyque inséparable, en forme de travelling ferroviaire, où l’émotion est cadencée par ses propres traverses.

Dominique Hasselmann - 8 avril 2007