comment c’est

sommeil seul bien brefs mouvements du bas du visage aucun son seul bien viens éteindre ces deux vieux charbons qui n’ont plus rien à voir et ce vieux four détruit par le feu et dans toute cette guenille

toute cette guenille d’un bout à l’autre des cheveux aux ongles des pieds et des mains le peu de sensation qu’elle garde encore de ce qu’elle est dans chacune de ses parties et rêve


En logo : Noir gris, création vidéo de Pïerre Nouvel, d’après Samuel Beckett, Impromptu d’Ohio.

Images : L’image dans le noir des mots, installation d’Alain Fleischer, d’après Samuel Beckett, Comment c’est, roman, Minuit, 1961.

Dominique Dussidour - 26 avril 2007