Journal du compte à rebours 8

Dimanche 8 juillet, matin.

Documentation (suite) concernant les chapitres I et III de RH :

I. Deux traversées de l’ex-Yougoslavie dans les années 70, photos, images du bal dansant dans le sous-sol d’un grand hôtel de Belgrade, journal de voyage

départ [1]et installation de Benoît à Munich en mars 1995 : l’arrivée au petit matin, la grand-mère réfugiée, le match de catch à la télévision, le pain pétri sur la table, les sœurs de Z, les langues parlées (allemand, croate, hongrois)

(mes) deux séjours à Munich : novembre 1995 [2] et novembre 1997, récits, album de photos, maison de retraite, plats traditionnels

voyage de Benoît et S en ex-Yougoslavie durant l’été 1997, récit, ruines, murs troués de balles, cars surchargés, frontières incertaines, photos ; à Split, le récit du cousin de S rendu fou par la guerre

récits d’A au cours d’une dizaine de rendez-vous sur deux ou trois ans, Belgrade, l’université, la guerre qui approche, la guerre qui est là, les uniformes, l’opposition politique étudiante, le départ, la fuite, l’arrivée à Paris ; plus tard, le retour là-bas, le père mutique, les séquelles, les amis qui sont restés.

II. Quatre documentaires sur la guerre des Balkans enregistrés à la télévision en septembre 2003

documentaire de la BBC sur la guerre des Balkans (sd)

Godard, Les Carabiniers , Notre musique

Straub et Huillet, Ouvriers, paysans

Alain Cavalier, Ce répondeur ne prend pas de messages

Samuel Beckett, Quad

Amos Gitai, Terre promise

Atiq Rahimi, Terre et cendres

Manuel de Oliveira, Parole et Utopie

Rossellini, Allemagne année zéro, Rome ville ouverte, Paisa.

III. Requiem pour Srebrenica d’Olivier Py, CDN d’Orléans ; Srebrenica et Sarajevo : bribes du récit de Jérôme, photos d’Alain Fonteray, octobre 1999

théâtre de Romeo Castellucci, dont Tragedia Endonogonidia et Hey Girl [prononcer : Hegel]

Joël Pommerat, Les Marchands

La raison gouverne le monde, quatre mises en scène par Christian Esnay de pièces sur la guerre

Edward Bond, Pièces de guerre, Naître

Brecht/Eissler, Kriegsfibel, 2006.

IV. Lumière en prison dans le ventre de la baleine, installation de Rebecca Horn et Jacques Roubaud, Palais de Tokyo, décembre 2002

Les Ambassadeurs, photos de Martial Verdier, juillet 2002

Passage, photos de Shirin Neshat

Fields, photos de Michal Rovner.

V. Photos et documents, rapports du Haut commissariat aux réfugiés, plans des villes, témoignages, etc. trouvés sur le Web (disque dur perdu). Cartes. Presse.

Un projet ne fait pas que se mettre en quête de documentation. Il met au jour un territoire qui préexistait, comme ces ornithologues dont la carte de Paris est celle des lieux où nichent les faucons-crécerelles. Il attire à lui des sensations sans mots, des phrases incomprises, des images muettes, donne des lignes de force à l’éparpillement, le constitue en horizon.

Durant un séjour en Bretagne-Nord, un soir, venant de derrière un monticule une voiture annonçant un spectacle quelconque, l’abandon instantané de cette compréhension, et entendre quelque chose de menaçant qui approche dans la nuit et qu’on guette d’une colline.


Lire la suite.

Dominique Dussidour - 27 mai 2007

[1Raconté dans Les Matins bleus, « IV. Hier, Notre-Dame de la Compassion », 2002.

[2Cf. dans Les Couteaux offerts, « V. Les dispositifs sentimentaux » : la Lettre découverte sur la table de nuit d’une chambre d’hôtel de Munich près du corps sans vie de Paulie Hudson, 2003.