Claude Favre | _l’à-vif_


         _l’à-vif_ainsi parlait le Général Instin_un parler de nerfs et papilles plus que pas_l’absence de nous de trop


         _de penses_d’ailleurs_il y aura des blessures_me suis à moi vous d’en recoller petits morceaux mes envies


         _je me suis à moi
vous_à la diable sa tête penchée sa voix criblée le rendait inquiétant_


         _à moi vous d’en recoller petits morceaux d’envies mes chardons


         _chacun de vous de moi attend une histoire vraie de famine poivre cambouis et pire_à-vif


         _comme on qualifie les neuf gorges de Cerbère


         _un parler aux bords des toits qui n’use de prières_sous la terre ses enfonces goudron des erreurs_et le manque








Claude Favre est poète, qui nous offrit une lecture étourdissante lors de la Nuit remue deuxième édition. Vous pouvez l’écouter ici.
À lire également le cadavre c’est désordre ainsi que d’autres textes sur libr-critique et sur les cahiers de benjy
.













































Bookmark and Share

Patrick Chatelier - 29 septembre 2007