Oeuvres de l’esprit

Poème raté à la Prévert intitulé « Œuvres de l’esprit »

(et qui n’en est pas une)

C’est une
circulaire

A parcourir rapidement

« Objet : cumul d’activités. Bla-bla-bla

Activités soumises à autorisation préalable :

Gestion du patrimoine personnel ou familial, bla-bla-bla. »

Puis soudain une ligne :

« Production d’œuvres de l’esprit

Bla-bla-bla. »

Production d’œuvres de l’esprit

Soumise à autorisation préalable ?

Par la voie hiérarchique ?

Demander la permission d’écrire, de publier ?

Ceausescu en a rêvé, ils l’ont fait...

Et un sourire illumine le visage

Pourtant grave de Kim Jong-il

« La France, quel beau pays »,

Se dit-il

Et encore il ne sait pas

Que dans cette nation admirable

Des scribouillards

Derrière de sombres placards

Ont pu notifier :

« La profession de traducteur

ne constitue pas une activité d’auteur

d’œuvres de l’esprit

Au sens de la loi n° 57-298

Du 11 mars 1957 », pardi

Mais qu’ont-ils donc contre les œuvres de l’esprit ?

C’est que c’est volatile, l’esprit,

Ça va où ça veut, l’esprit,

Ça peut dire non,

Ça peut déranger,

Ça peut être libre.

Ah bon ?

Note

C’est Emmanuelle Pagano qui a rendu public ce fait hélas vrai, d’autres sites d’écrivains s’en sont fait l’écho, Dominique Fromentin, Laure Limongi, François Bon.

Y.S. Limet - 23 novembre 2007