Jean Genet | Le Condamné à mort, Un chant d’amour

Le mardi 5 février à 19 heures, dans la grande salle de la Maison de la poésie :

Le Condamné à mort de Jean Genet sera lu par Olivier Py. Ce poème, le premier de Jean Genet, a été écrit à l’automne 1942 alors qu’il était incarcéré à la prison de Fresnes. Il est dédié à la mémoire de Maurice Pilorge, « assassin de 20 ans » :

Le vent qui roule un cœur sur le pavé des cours,
Un ange qui sanglote accroché dans un arbre,
La colonne d’azur qu’entortille le marbre
Font ouvrir dans ma nuit des portes de secours

Cette lecture sera suivie de la projection de
Un chant d’amour, film muet en noir et blanc de 25 minutes, écrit et réalisé par Jean Genet en 1950.

Maison de la Poésie :
Passage Molière 157, rue Saint-Martin 75003 Paris.
Renseignements : 01 44 54 53 00 (du mardi au samedi de 14 heures à 18 heures).
Prix des places : Plein tarif : 10 € . Tarif réduit : 5 € (Pass Poésie).

Cette soirée fait écho au spectacle Le Funambule de Jean Genet mis en scène et interprété par Pierre Constant du 17 janvier au 14 avril 2008 et à l’exposition consacrée à Jean Genet Le Bleu de l’œil conçue par Pierre Constant et Ghislain Uhry présentée à la Maison de la Poésie jusqu’au 17 avril 2008.


Entendre Le Condamné à mort de Jean Genet lu par Mouloudji avec une musique de Jean Almuro
en lire un extrait.

Voir Un chant d’amour sur ubuweb.


Jean Genet sur le Net :

de Jean Genet lire Les femmes de Djebel Hussein (archives du Monde diplomatique, juillet 1974)

entretien avec Bertrand Poirot-Delpech (janvier 1982)

Société des amis et lecteurs de Jean Genet avec des liens.


Portrait de Jean Genet par Brassaï © 1948, en couverture du coffret Jean Genet. Un chant d’amour.

Dominique Dussidour - 28 janvier 2008