« Ne dérange pas ton père, il nourrit les ancêtres »

  Une scène a marqué mon enfance : mon père était assis dans le fauteuil du salon, tout à fait immobile, les mains vides, le regard fixé sur rien. Ma mère me disait à voix basse : « ne dérange pas ton père, il travaille ».
  Ça me travaillait. Plus tard, devenu moi aussi un intellectuel, je suis parti comme ethnographe en Éthiopie et j’ai entendu une mère dorzé murmurer à son fils : « Ne dérange pas ton père, il nourrit les ancêtres » ; alors je me suis assis sur la colline d’où l’on voit le marché de Dorzé, mais je ne regardais rien et j’étais immobile. J’ai écrit ce livre pour mieux comprendre ce travail.

  Dernières phrases du livre de Dan Sperber, Le Symbolisme en général, collection Savoir, chez Hermann, éditeur des sciences et des arts, Paris, 1974.