Il y a des jardins qui n’ont plus de pays

Il y a des jardins qui n’ont plus de pays
Et qui sont seuls avec l’eau
Des colombes les traversent bleues et sans nids

Mais la lune est un cristal de bonheur
Et l’enfant se souvient d’un grand désordre clair





Poème de Georges Schehadé en exergue au numéro 12 de la revue Dans la lune dont Valérie Rouzeau est la rédactrice en chef.

25 mai 2008