« Comment est-ce, le monde ? »

  — Larry… comment est-ce, le monde ?
  — Tu vas voir. Je vais te montrer.
  Il alluma la radio. Une musique rythmée, claironnante, s’éleva vers eux.
  — C’est ça, le monde. Tu l’entends ?
  Il tourna le bouton pour changer de programme. Une explosion de rires retentit.
  — Ca aussi, c’est le monde.
  Il tourna de nouveau le bouton. Un cri de femme jaillit entre eux comme un coup de couteau, ponctué par deux ou trois détonations étouffées. Il éteignit vivement l’appareil.
  — Et ça aussi, c’est le monde, murmura-t-il en baissant la voix malgré lui.


William Irish, Le Territoire des morts (1950).

29 juillet 2008