Michaël Glück | Le repos

Le Repos est le septième volume du cycle Dans la suite des jours aux éditions de l’Amourier ; il comprend sept suites de dix poèmes.


01

pose tout

le corps

et les outils

du corps

pose la faim

au bord de l’assiette

l’eau dans la cruche

la soif entre les lèvres

pose les yeux

sur la nuit

pose la peau

hors de ses plis

laisse les draps

sur le fil

pose

pose la poussière

au milieu des mots

pose tes mains

sur les côtés du livre

pose

sur la chaise le temps

élime

les vêtements du jour

02

pose tout

l’incendie

la soif

le sexe

contre la cuisse

pose les os

sous les muscles

le couteau

au pied du lit

pose le livre

pose

pose-le

sur la table

pose la douleur

derrière

les dents

la rancune

sous le miel

dans l’armoire

est pendu le manteau

la fatigue

dort dans les poches

pose le front

contre le ciel

un mot

s’y retire

03

pose le pied

sur le sol

respire

pose

le poids de la semaine

pose-le sur le sol

de l’empreinte du pas

renais

pose la voix

dans le nid

de la bouche

n’avance pas

vers la

ni l’échange

rien ne vaut

pose

pose

oublie

04

pose tout

le moins

laisse le lendemain

à la lenteur

pose l’attente

le chemin au clou

laisse le pas

à la boue de la veille

laisse la pluie

contre le carreau

ou le givre

ou la neige

ou l’ocre

après le sirocco

pose les vieux chiffons

le fagot des genêts

pose la pensée

le pur et l’impur

les portulans

les astrolabes

pose l’horloge

les bougeoirs

05

pose le crayon

dans les marges

une voyelle

entre les pierres

le grain de la voix

sous la farine

pose la joie

sur le seuil

pose le deuil

la tristesse

n’éprouve rien

si ce n’est

la venue du rien

06

pose l’oreille

contre le bois

ou le sommeil

écoute

frottements d’élytres

consonnes

renonce au métier

de la prière

ne tisse pas les noms

pose tout

et tout pose

ce peu de toi

tout

papiers d’identité

sous un verre d’eau

pose en un lieu

ce qui n’est d’aucun

un cil

perd mesure

clepsydre

07

pose la boue

sur le seuil

le pain

sous le linge

un vélo rouille

dans l’ombre du mur

le pédalier

est soleil arrêté

pose les gestes

pose les gants

les scalpels

08

pose tout

la sueur

la carpe

les grains de pavot

renonce

à l’oeuvre

renonce

pose

syllabe

après syllabe

égrène

le souffle

sur la chaise

la robe est dénudée

les bas

sans mémoire

pendent

Ne dors pas

vénère

09

pose tout

ce qui est fait

est fait

a été

fut

pose

tu n’es plus

dans ce que tu as fait

pose

pose tes biens

jette

ouvre tes mains

à qui se dérobe

10

pose le jour

pose la nuit

ce sont draps

de ton lit

berceau

cercueil

autre

vient

pose tout

dans l’ombre

soleil ou lune

pose

ne refais pas

l’ourlet

rouvre

la cicatrice

l’éloge du

temps