Valère Novarina ⎜ Aphorismes : alertez l’espace !

Aphorismes : alertez l’espace !

I

L’acteur entre pour capturer le présent devant moi.

IV

Alertez l’espace ! Et écoutez se taire les cailloux.

V

La scène est au présent apparition.

XI

Les acteurs sur le théâtre : gardiens de la langue et du mystère de parler. Hallucinatoire clarté de leur présence. Ils entendent que parler est un drame ; ils donnent la parole aux mots qui en savent plus que nous.

XXI

L’acteur ne nomme pas, ne désigne pas, mais cherche à capturer. L’acteur est personne et ne désigne rien. Il appelle ce qu’il ne nomme pas.

XXIII

L’acteur retire tout le théâtre de lui en entrant.

XXVI

Le théâtre ne représente aucun morceau du monde. Le théâtre contient le monde en paroles. Il va jusqu’où peut aller la voix.

XXVII

L’acteur va sur scène pour se défaire du cadavre de lui. D’où l’impression de voir toujours avancer un homme portant son corps devant soi.

XVIII

Le théâtre ouvre le tombeau du monde.

LXII

N’importe quel mot contient toutes les langues.

LXXXI

Très précisément chaque mot désigne l’inconnu.

CXXI

Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous.

CXXXII

Au théâtre on pourrait presque voir la naissance du monde.

CLXXIII

Il y a un théâtre en personne dans la chair.

DXCIX

L’acteur est une île.

DCIX

Offrir le théâtre aux acteurs, si tu pouvais.

DCXVI

Chercher toujours une main plus vite que l’esprit.



Ces aphorismes sont extraits des 616 rassemblés dans Pendant la matière, © éditions POL, 1991.