rien n’invalidera leur joie


Marc Perrin est un jeune auteur nantais, participant à la revue du nerf , et à mille aventures comme « Vers un chant neuf », a récemment offert cette contribution à remue ou la revue naissante maintenant.le.oui.
Son blog tisse entre le lu, l’écrit, le vécu, d’habile façon. Pour qu’advienne un fait littéraire, il faut/suffit qu’il y ait un choix, en somme (et puis : une composition, et puis : une écriture, et puis : une succession de choix définis par la décision première).

« Je me libère, par le récit. Je défais le secret, non en le découvrant, mais en affirmant un récit comme étant le mien, et non plus en en supposant un agissant sur celui que je n’écris pas. Il s’agit d’écrire sa vie.
Chercher. Le point de bascule. Dans une vie. Où la notion de après naît. La naissance de l’après.
Si ça me plaît, ça ne m’envahit pas. »

De Jérome Gontier, autre jeune auteur basé lui à Rennes, nous avons déjà publié un chapelet de textes préparatoires à son roman « Continuez » paru chez Laureli. Son blog dévoile le travail en cours, et notamment « Gloria », travail énumératif abondant et serré, percutant, qui avait généré son « ergo sum » chez al dante. On apprend, au gré de nos ballades sur ce blog, qu’il va travailler ce Gloria avec la guitare d’Olivier Mellano… ce dont on se réjouit… comme on se réjouit de lire et relire cette phrase :

« Rien n’invalidera ma joie, on ne m’aura pas vivant. »


Guénaël Boutouillet - 9 mars 2009