Shoshana Rappaport-Jaccottet | PROMESSE(s)

Ces trois récits brefs s’insèrent dans la suite « Ama lia sous la mousson » qui appartient à un livre en cours de composition intitulé Brefs impératifs.

Lire d’autres textes de Shoshana Rappaport-Jaccottet.


PROMESSE(s)

             L’abri le soin de l’enfance, la terre promise, « right now and right there », dans l’ensemble sans examiner le détail. In globo éteindre la lumière ici et maintenant.
Oh, tant pis gémonie la main sur l’épaule.
             Jeune décennie médiocre, malhonnête, les murs osseux du crâne, - the bone walls of the skull. Fragments extraits d’une vie, existence existante germinante, implacable brutalité d’un réveil mercurien.
Rien du côté du mercure, zéro pointé.
Nuit glaciale d’un hiver militant, savant, féroce.
Ethnographe de l’autre, résistante pratique du passeur qui agit. There’s nowhere I belong. Yet.
J’aspire l’été de .porcelaine.
Quitus absolu.
Les plus beaux atours, in fiocchi tant qu’à faire carrosse non compris, we’re dead in the water now, not dead in the water.
Pure décision rendue in terminis. Bon, et alors quoi ?
Le matin d’après, doit-on rire, jubiler confuse rougissante, la main posée sur les hanches ?
Ritournelle chantée, versant la nuit entière des larmes d’attendrissement et de douleur.
Tailler une prière au rustique, costard, frise, — pièce instigatrice histoire de la débrutaliser, elle.
Moraves, assassins désaccords, musicales embrassades prématurées, — une treille chargée de grains les secrètes mortifications intérieures, jeûnes jubilatoires et non affranchissants, manches raccourcies à mi-bras.
De la stratégie d’une effrontée, non stratège, importune non-question délaissée ici. Bourrasque douce du grain paisible.
On ne dira rien pour l’heure matinale du propos – dormez tranquilles, braves gens.
Here, there, everywhere : changer de vie, éviter les ukases intempestifs, la main arrêtée, assujettie à.
Elle est inscrite, à la hauteur du gravissement. Révolutions lentes.
/Here, There and Everywhere./
La vérité de l’existence, c’est l’existence, n’est-ce pas ?
             À la frontière, nous remplissons encore nos mains de terre.
Terra incognita dirais-je sans sourciller, a rare, oui. On la voyait tout à coup gaie sans joie, et triste sans chagrin. Incertitude sans prétérition.

Forteresse(s), liberté, zone abîme des lois de l’insurrection, insurrection non linéaire — une droite est une chose rare n’est-ce pas ? —, contingente, contagieuse condition non réfractaire. Soit siffler jusqu’à s’époumoner au matin de l’aube matinale : une chanson utile, utile enseigne à vivre, (a lovestruke), promettre de tenir le serment quand notre amour s’épanouit, utile serrement apte est-ce le mot aux itératives remontrances ? (What’s up guys dit-elle, blonde l’ineffable imbécile. The dice were loaded from the start. )
D’une plénitude comme si, qu’ils disent en français.
« J’avais commencé par la plénitude » oui.
Commençons ensemble, un pas puis l’autre.
Soit une valse lente, un tango lascif, soit une rockeuse ignorée, pourquoi ignorée ?
And you exploded in my heart... ((On ne fait son bonheur, disait-elle, qu’en s’occupant de celui des autres.)
Simplicité de l’aveu : exotique paradis infantile, non loin de l’île Maurice (où est-ce ?). Prémices heureuses des retrouvailles, loin du cœur épistolaire gros du corps délaissé, chagrin passager. Ciel clément, bleu opale, azuré exsangue. Voici.


***




LIAISON CONFORME, et GRAMMATICALE

             J’aime un cambrioleur. Il a le mérite d’être conséquent, et joyeux.
Un de ceux qui vivent leur vie à demeure, irréductible demeure, — panel habité du travailleur hors pair.
Un homme bien, fourbu, roué parfois, tiré au cordeau philosophique de l’existence, qui prétendait avec raison que personne ne faisait ses exercices avec plus de grâce que lui, qui ne se lassait pas d’avoir une opinion (excellente) de son massif individu : comme lui, nul n’était aguerri au saut, à la lutte, aux armes, à la danse, au cheval, à la course à pied.
(Lui manquait le maniement du carquois qu’il acquit plus tard.
La flèche avait sa préférence.)
Nul autre n’était plus agile, plus averti que lui.
Bon.
             Je ne l’ai pas su tout de suite.
Forcément.
J’ai longtemps cru qu’il se cherchait, me cherchant.
Je ne savais rien.
Ni savoir, ni comment dire ?
Ravaudeuse pas mon genre.
Comment l’accompagner dans l’ardeur, énergie du non-désespoir ?
(J’aurais tellement voulu lui apporter un réconfort. Celui qu’apporte la femme aux mordus, aux morts-vivants qui partent errer, à leur façon, sur les mers.)
Un marin ? Oui.
Il avait de si belles mains. Grandes, fines, magnifiques. De ces mains qui empoignent sans briser. Une main diligente donc, en tout point parfaite pour moi.
N’était ce regard d’enfant déconcerté, parfois subrepticement malheureux. D’enfant pas tout à fait perdu, exactement.
D’enfant grandi en perte potentielle. « On est l’enfant que l’on peut » rappelait-il.
             Souviens-toi des passes d’armes, des tournois, des couleurs flambantes, de la pierre amassée, des sentiers aperçus, de la route ouverte, de l’horizon ouvert, altier.
Il aimait faire le pitre et chanter à tue-tête. (Il me semblait chanter faux.)
             Il avait une façon particulière, sensible, méticuleuse, élégante d’esquiver les questions.
Nous nous aimions légèrement.
(Du moins l’ai-je cru.)
Il était, résolument, magistralement généreux, prodigue.
Son insouciance me plaisait.
Sa tendresse, son émerveillement également. (Le lui ai-je jamais dit ?)
Sa présence avait quelque chose d’insolite. Inespérée, réelle, désirée, rêvée présence insolite.
Nous formions un beau couple.
(Les nuages en étaient heureux. Ciels cléments. Rose au firmament.)
J’étais tranquille à ses côtés. Choyée. Presque plus que choyée.
J’étais simplement.
Il était simplement.

             Nous conjuguions le verbe être sans inquiétude.
Il m’offrait, avec sa coutumière rudesse, des bracelets somptueux, des bagues, des anneaux dorés. L’or des commencements qu’il disait.
(J’étais donc, pour tout dire, une très petite, petite encore, minuscule princesse.
Une sorte de princesse avisée, oubliant le petit pois.)

             Nous avions rangé les soucis non souverains.
À lui la gloire, l’humus, l’offrande, le sucre dans le thé.
Un thé noir, russe, et bien sucré.
Pourtant, pas de pourtant quel que soit son regard, et la peur qu’il en avait : ce n’était pas vraiment un bavard.
Un de ceux qui manient les mots.
Qui passent leur temps à jongler en habile fildefériste. Non.
J’aurais souhaité. (De temps à autre du moins.)
Ç’aurait été une heureuse surprise, un gage ?
Il m’aurait alors peut-être parlé.
Il m’aurait alors peut-être confié ce qui lui pesait.
J’aurais été attentive à cela, à cela aussi de lui qui me percevait.
Il apparaissait, disparaissait, comme revenu d’une sorte d’épiphanie.
C’était surprenant, ludique, à la lettre magique.
Un vrai courant d’air.
Il semblait revenu de tout.
Sans attaches. Sans passé. Sans repères précis.
Un homme comme il faut, simplement vivant comme il faut.
Un homme soit.
Prometteur l’homme, et subtil, suave, échevelé, magnifique.
             Qui malgré l’insomnie écrivait sans que les petits ébranlements, les déchirements n’avivent, au-dedans de la rumeur intérieure, un semblant de crainte.
Un espace libre que sa nature fidèle à la force créatrice s’ingéniait à remplir, voire à occuper, pleinement.


***




MAXIMUS DANS L’ORIGINAL

             Certains hommes ont désormais le pouvoir de rêver, de chanter, de siffler, d’endormir, de susurrer, d’interpeller parfois comme on dit « tâcher moyen », de hanter, de qualifier, de réveiller ; certains hommes ont le pouvoir de sauver, de préserver, de nommer, d’absoudre - derrière leurs yeux -, ou, soudain de disparaître. Vlan ! Claquemurés. Hep, « tiens, voilà ton épée ».
Claquemurés qu’ils sont. Bien, en effet ?
Apparition disparate du codicille, « rentre tout de même la récolte incendiée ».
             De mentir ceux-là parfois, de s’ouvrir avec une précision incompréhensible sans le moindre épanchement, de persévérer heureux qu’ils sont, en prometteurs vivaces, — quelles que soient les circonstance du contrat, milliards d’étoiles qu’il faudra pour adoucir la dureté des angles, doigts aveugles, et de fée, tâtonnant dans le noir, — pour venir déposer des fleurs au cœur du repos.
Sentiments élégiaques : qui permet à d’anciens chevaliers de rôder dans les rêves ?
Elle la particulière, non disposée à percer d’innocents rêveurs. Elle ailée, bigarrée des mots du monde, et toutefois en chemise légère, comme enrubannée.
Toutes les ailes du monde, un monde en soi.
Sedicia.
Caldo Sangue, caldo.
Non pas le sang-froid du batracien en devenir, opposable possible du prince charmant, en charmenté, déchaîné, enchâssé souvent dans ses contradictions orales.
Vous, vous êtes le sel de la terre. Chiche.
(Hors donc prendre un guerrier massaï. Ou le Tchad ? Manenberg résolument ?)
Dédaigneuse mélodie des choses, oui, il nous faut passer par les terres et la mer pour aller dans l‘Afrique brûlante.
It brings back a flood of memories.

             Soit, la création de deux espèces différentes, le jour dit. Deux espèces confondues.
(Parfaite perfection de la confusion biblique.)
Sans revisiter le sermon de la Montagne, couleur authentique, gravitation révolutionnaire d’une pensée non sauvage, vivre sans urgence le temps, comme pour mieux apprivoiser le prénom d’un (hypothétique) être, est-ce vraiment nécessaire ?
Somme toute, à l’heur, quel qu’il soit ? - Nous n’avons plus guère de parents aujourd’hui.
Suranné l’heur quelle que soit l’issue, - sans parentèle encore, gentille dame Vénus ou non Vénus tant qu’à faire.
Elle-même, en guerrière embrigadée, beauté - quoique incertaine – divine ladite brigade.
(Accompagner son non-adversaire ?) Bien.
             Décennie médiocre d’avant, d’avant le lien. Passé. Limité, prescrit enfin. Pesante malhonnête, rude décennie d’avant. Voire, détaillés les murs osseux du crâne, - the bone walls of the skull.

             Fragments extraits d’une vie, existence existante germinante, implacable brutalité d’un réveil mercurien, d’antan. Rien du côté du mercure d’antan, zéro pointé.
Nuit glaciale d’un hiver militant la plupart du temps. Froidure savante, féroce.
Ethnographe de l’autre, devenue résistante, l’ingénue pratique du passeur qui agit. There’s nowhere I belong, yet.
J’aspire l’été de .porcelaine. Quitus absolu.
             « Und die Kunst hat nichts getan, als uns die Verwirrung gezeigt in welcher wir uns meistens befinden. Sie hat uns beängstigt (- « inquiétés », oui ? Est-ce le mot utile ? -), stat uns still und ruhig zu machen. »
Et si tout cela n’était que la genèse affective d’une spatialité tendre, nouvelle, porteuse ? Se la bellezza ?

Geste paisible, ralenti, comme suspendu, serein ; un geste aérien comme un mouvement de tête rapide.
Comme l’aveu de la grâce insouciante, retenant si négligemment le bouquet d’étamines orientées ?
D’un horizon ouvert. Exponentiel.
Joyeuses polarisations en perspectives.

9 juillet 2009