13 tentatives de conversations

13 tentatives parmi les 71 tentatives de conversations à paraître à l’automne dans la collection Voix contraires des EditionsVoix, dirigée par Alain Helissen

ce mot qui dit l’ahan, l’à tâtons bégayant... , Armand Dupuy

PDF - 33.6 ko

Colonne vertébrale de mon travail, celui par lequel j’ai commencé, et que je poursuis, puisque presque tous les jours (aujourd’hui : 523 tentatives, ou le ratage comme exercice) je tente de capter les micro-séismes dans nos langues - dont rendent compte les nuances, les dérapages syntaxiques, les frémissements et concrétions de voix, les structures accidentées, pour mettre au jour les effets du désordre que charrie l’ordre des discours.
Bruno Fern, les lisant me fit connaître l’oeuvre, par la phrase : Le poème est avant tout ce qui, dans le saturé de la langue doit s’isoler (idiotie),se défier (ironie), se précipiter (vitesse et concrétion).d’Andrea Zanzotto.
Claude Favre

Dans le texte, une phrase "un coupeau d’oignon c’est un travail de spécialiste" résume - à mon sens - le travail de Claude Favre : exfolier la langue, peau à peau, et méticuleusement analyser chaque coupeau. S’en étonner, s’en amuser, réaliser combien ce coupeau bouscule ou dérange...
Parcourir ces tentatives de Claude Favre comme l’on regarderait des planches anatomiques, un herbier ou un atlas de la flore : en s’étonnant de la diversité et de l’étrangeté des formes, avant de réaliser qu’elles appartiennent à notre quotidien.
Eric Pessan





Bookmark and Share