pourquoi ils ont élu ces contrées…

« Si nous demandons aux plus âgés pourquoi ils ont élu ces contrées, ils répondent : parce qu’il y avait des buissons, parce qu’il y avait des hérissons, parce qu’il y avait des pâtures pour les chevaux, parce qu’il y avait des rivières et des truites, parce que les paysans donnaient du foin, du lard et du lait, parce qu’il y avait des sources aux flancs des volcans et des fontaines dans les villages… Les jeunes répondent qu’ils restent là parce que leurs vieux y ont vécu et qu’ils y sont enterrés. »

Patrick Williams, Nous, on n’en parle pas. Les vivants et les morts chez les Manouches, Éditions de la Maison des sciences de l’homme Paris, collection Ethnologie de la France.

28 juillet 2010