José Morel Cinq-Mars sur France culture jeudi 9 septembre à 16 h30

Lorsqu’on commence la lecture de Psy de banlieue paru aux éditions Eres, on sait qu’on aura affaire à un livre rude, dense et âpre. Le titre lui-même indique un univers et un horizon. Non seulement psy mais en plus banlieue. Oui, banlieue. C’est là qu’elle travaille la psy de ce livre. Parce qu’elle le veut. Parce qu’elle avance sa vie, sa pensée, son énergie, ses espoirs autant que ses désespoirs dans ce monde montré du doigt, avec cette forme de pensée et de pratique qu’il est de bon ton aujourd’hui de décrier.

« On s’en fout ! »... c’est la première phrase du livre.

Un parcours dans les mondes déplacés quand on perd pieds, quand on bascule, quand les enfants sont là soumis aux violences. Un parcours dans un cheminement. Parfois, c’est nulle part, parfois c’est radieux, mais toujours cela emporte et déchire. Les personnages que l’on croise, impossible de les lâcher. Et les pas de la psy dans ses doutes, et dans ces appartements aux sommets des tours, on les suit dans les tremblements comme dans les assurances, dans les incertitudes comme dans les avancées. On lit le livre et on sait qu’on marche dans le monde. Ce n’est pas toujours facile. Mais on marche. Avec.

Occasion donc d’entendre José Morel Cinq-Mars évoquer ce livre sur France culture, jeudi 9 septembre 2010 à 16h30 à l’invitation de Jacques Munier.

On retrouve quelques notes de lectures dans le bloc-note du désordre, ou sur oedipe.org.

Membre du comité de rédaction de remue.net, José Morel Cinq-Mars est également l’auteure du récent Le deuil ensauvagé au PUF.


Bookmark and Share



Sébastien Rongier - 7 septembre 2010