32 haïkus d’Ivar Ch’Vavar

Ivar Ch’Vavar sur remue.net.


Bookmark and Share


13 (bois en hiver, 1)
Un nid de corbeau sur la tête
je tête encore mon pouce
dans le nid du corbeau.

14 (bois en hiver, 2)
Un nid de corbeau sur la tête
tu soutiens tes seins
des paumes de tes mains.

15 (bois en hiver, 3)
Un nid de corbeau sur la tête
nous marchons les yeux fermés
la main dans la main.






             « Un jour, Ivar Ch’Vavar, spécialiste du poème long, voire très long, se cogne la tête à un montant de porte et ressent un violent besoin d’écrire. En moins d’une heure, il produit trente-deux haïkus. Le lendemain, il en corrige une paire et ajoute deux variantes », raconte Pierre Ivar.

             C’était en décembre 2009.

             32 haïkus vient de paraître à L’Atelier de l’agneau dans la collection Framboises/Foulées/par les biches dont il constitue le numéro 5.

             « Le principe de la collection est de réaliser des livres dont la présentation est différente pour chaque exemplaire, explique Françoise Favretto. Ils sont cousus ou attachés à la main, imprimés de couleurs différentes, sous couvertures de matières variées : kraft, tissu, toile cirée, moustiquaire, etc. Ils possèdent des pages intercalaires, des collages variés. Tous réalisés et imprimés par l’éditrice, ils sont numérotés. »

             Chez cette même éditrice, Ivar Ch’Vavar a publié Louisa sous l’hétéronyme d’Evelyne S. Nourtier en 2003, avec une peinture de Gérard Jaulin en couverture.

Dominique Dussidour - 16 septembre 2010