"Il existe des laboratoires "



Bookmark and Share


C’est chez Joca Seria, éditeur à qui l’on doit, par ailleurs, les rencontres littéraires de La Baule, chaque été.


C’est à Chloé Delaume que Bernard & Brigitte Martin ont confié les clés - la responsabilité de cette nouvelle collection de textes de recherche, "en marge de l’hégémonie du roman sympathiquement rentable.".


Ça s’appelle Extraction, et l’aventure démarre cet automne par la parution d’un premier livre, signé Patrick Bouvet :

« Open space » est violent et fluide comme Patrick Bouvet sait le faire, en sa façon de cut-up dont on ne sait presque plus les liants - est-ce encore du "pur" cut-up, comme il le pratiquait dans ses premiers livres chez L’Olivier et surtout Inventaire-invention, on ne parvient pas à le déterminer, l’impression est que la pâte, encore visible alors, a pris, que l’entreprise de décontamination-réappropriation a abouti : les registres de langue idéologiquement marqués, mis en rapport, déclenchent : quelque chose : quelque chose agissant, de l’ordre du poème, en même temps qu’un récit apparaît.
Et toujours, comme en ses plus forts textes (l’inaugural « In Situ » chez L’Olivier , « Ciel à l’envers » chez Inventaire-Invention), un personnage de femme, filant perdue au cœur du flux d’informations et de violences, figure universelle plutôt que personnage – silhouette plutôt que figure.
Un embryon de vivant, résurgence d’un futur passé, qui demeure, forme interrogative posée dans la crue littéralité :


le flux
incontrôlé
tombe
inlassablement
sur les écrans
elle y voit
un texte
qui
signe
après
signe
prend
forme
un texte
en expansion
permanente
un texte
inimaginable
il y a peu
un texte
fait de chocs
et d’impulsions
un texte
illisible
un texte
qui va
tout recouvrir
un texte
auquel personne
ne pourra faire
face

Après ce premier livre sont d’ores et déjà programmés, cet hiver, « Sequoiadrome » de Émilie Notéris (dont on vous suggère de suivre les étonnants travaux en résidence à Khiasma, relatés ici) et « Il manque une pièce », un livre-disque de Philippe Adam, avec Jean Guidoni en récitant – on le voit, l’ouverture n’est pas ici un vain slogan.
À suivre donc, avec envie.

Guénaël Boutouillet - 15 octobre 2010