Le médecin appliqué II

Gabriel Orozco, French Flies, 2010.

©LSphotographie inédite.®eproduction CP

Exposition Gabriel Orozco, Centre Pompidou
jusqu’au 3 janvier 2011.


deuxième partie du béquet n°4
(voir Le médecin appliqué I)

« working table »

« Une table est un dessus » (Emmanuel Hocquard)

« La table.
La façon dont je m’y appuie est significative. » (Francis Ponge)

Sur la table du béquét n°4
(de haut en bas)

Frédéric Léal, Mismatch, Éditions de l’Attente, 2002.

Klara Lidén in LE BEAU VICE

Klara Lidén, Unheimlich Manöver, 2007.
Photographie : Moderna Museet, Stockholm.
Courtesy de l’artiste et Reena Spaulings Fine Art, New York.
© Klara Lidén (recadrage cp)

Gregor Schneider, Toter room, Tokyo 2010.

Frédéric Léal, Le Peigne-noir,
Éditions de l’Attente, 2004.

Laurent Cerciat, Les pierres rouges, 2009.
Dossier ci-joint





Fred Léal

Délaissé

P.O.L. septembre 2010

vidéo Jean- Paul Hirsch entretien avec Frédéric Léal

Frédéric Léal
Éditions de l’Attente

Mismatch, 2002.
Le peigne noir, 2004.
In Terroir gâteau, 2005.
Le Peigne rose, 2007.

Les mots marqués d’un astérisque sont référencés dans un “index des béquets” (à venir).

Le béquet n°4 (le cinquième) aborde la question des intervalles.
Il la met en pratique.
Publication en deux parties :
1. PIERRE BEQUET fiction. (le 28 octobre 2010, Le médecin appliqué I)
2. Table de travail du béquet (ce jour, lundi 1 novembre 2010).






Bookmark and Share


Table de travail du béquet n°4

#####

Les trains circulent sans moi [1], ça n’empêche pas le mouvement du monde : je lis délaissé. Je m’engage dans les paroles Frédéric Léal : « l’engagement c’est être où on est ».

C’est cette manière d’être où il est qu’écrit Frédéric Léal. J’avais prévu de lire son sixième roman pendant le voyage en "idée-très-grande-vitesse". Transport accompli. Je bouge si peu en le lisant qu’à la fin j’ai le corps parfaitement ankylosé. Je suis rendue.

c’est grave
docteur ?

Comment il fait le docteur pour faire tout ça en même temps ? ATCHAAAA !! [2]
ATCHOUM !

ENRHUMÉE = IMMOBILITE + HUMIDITÉ


Avant de prendre le parti de “béqueter” je m’obstine à faire une « critique-critique » en GRANDES CAPITALES AVEC ACCENT
 [3]
sans savoir faire juste, concis et efficace [4].

Depuis quatre-cinq jours j’en chie docteur pour rompre avec le style-journalistique-consensuel. Pourtant j’ai les outils.








Frédéric Léal « makes space fuck again » [5]

Klara Lidén transpose le contenu de son appartement dans un musée.
 [6]

Gregor Schneider transpose dans les musées depuis plus de 20 ans des morceaux de sa maison familiale [vidée de sa substance].

Des gestes très physiques qui montrent la transposition de matériaux, d’espaces et de personnes humaines.

En musique, on appelle "instrument transpositeur" un instrument dont les sons entendus sont différents des sons écrits, car décalés selon un intervalle invariable.

Qui accompagnait Miles, déjà ?  [7]

« Je suis une transpositrice. »

Tout est là dans des cageots.

« Venez, doc ! Ici ! »

Aline, dix-huit ans, appuyée contre une bobine électrique, se tient la jambe [8]

ALINE RANGE TA CHAMBRE !!!!

Aline n’en pouvait plus de ranger sa chambre.

Maintenant elle vit dans une caserne qui a changé d’affectation*. C’est un squat qui s’étend sur plus dix hectares. Elle en partage les rites. Aujourd’hui elle est sur un planché défoncé avec une phlébite et un médecin. Elle tremble, elle pleurniche, elle demande aux autres de la laisser seule avec le toubib.

Aline et Klara se boxent la gueule en s’accusant de tous les maux [9]

Always Be Elsewhere (Toujours être ailleurs)

##### Le médecin généraliste est où il demeure.





Qu’est-ce que je fous ici, putain ? Je m’accroche aux arbustes en trépignant sur la pente. Je suis ridicule, piteux, oui, mais il est un peu tard pour se perdre dans ce genre de considérations. Ah, voilà le tunnel !  [10]








Dans le noir total de la dernière salle de l’appartement de la Maison Rouge je revois les couleurs du quartier où j’ai grandi.

 [11]

Le médecin traverse des pays différents et toujours le même quartier à Sarajevo, à Varsovie, à Belfast ou de l’autre côté du Pont de pierre, à La Bastide. Au début des années 1970 on appelait ce quartier en pleine démolition-reconstruction : Beyrouth.

C’est là, dans la caserne Niel [squat d’Aline et 157e régiment d’infanterie], qu’en 1957 des garçons de 20 ans attendaient leur départ pour l’Algérie sans savoir qu’ils partaient faire la guerre.
 [12]

Je peine à retrouver le chemin des carrières. Je tombe dans la Bouillie bordelaise, j’y trouve un Peigne noir . [13]

Je traverse la grotte de calcaire et rejoins à gauche la sorte de promontoire dont ne subsiste qu’une plate-forme aux planches pourries où devait se tenir l’ancienne cheminée de tôle. On se demande pourquoi la mairie n’a pas définitivement retiré ce piège à cons. Sans doute s’intègre-t-il au projet global de jardin en mouvement.  [14]

Je retrouve le chemin des carrières. J’extraits de petits morceaux de calcaire. J’y incruste mes pattes des mouches.

De nos jours un artiste s’applique à faire son métier au service du musée. Il incruste des mouches françaises dans des boulettes d’argile blanche. Il les dispose sur le plateau d’une table à tréteaux.

Dada faisait table rase.

Et là − bingo − Doc Arnaud découvre un arsenal inhabituel chez un voyageur de commerce. Plusieurs boulettes de shit.  [15]

Ankylosée, l’été dernier, en lisant Le Guerrier appliqué.

“guerrier appliqué” = BIMOT= “médecin appliqué”

Le médecin généraliste exerce son métier  [16] dans une zone qui n’est pas, ou plus cultivée. Des femmes et des hommes tentent d’y survivre, des "curators " en font un terrain d’« expériences artistiques », des "commercials" la promeuvent « friche culturelle ».

Certains artistes s’obstinent à être où ils sont
dans un jardin en mouvement [17].

Les gravas du chantier de démolition circonscrivent le sujet d’une thèse [de sociologie de l’art] « les processus de constitution de la valeur des œuvres ».

Et les processus de constitution de la valeur des hommes, alors ?

« qui parles ? »


Qu’est-ce que ça peut faire quand la voix est multiple et que les phrases ont des qualités d’énoncé.

À l’époque, je me prostitue pour une terreur d’Albanais. Sous son joug je somatise comme une folle, te consultant deux, trois fois par semaine.  [18]

Catherine Pomparat - 1er novembre 2010

[1Entre la propulsion immédiate du présent [départ iDTGV] vers le futur [retour iDTGV] et le désir d’atteindre mon but [iDPARIS], des pulsions « archaïques & persistantes » ont embouteillé [AFFLUENCE EXCEPTIONNELLE DE VOYAGEURS] l’intervalle de deux annonces numériques envoyées [ EN PETITES CAPITALES SANS ACCENT] par le Responsable Relation Client :
IMPORTANT : GREVE RECONDUCTIBLE POUR LES 16 ET 17 OCTOBRE
CHERE AMIE VOYAGEUSE, NOUS SOUHAITONS VOUS INFORMER DES MAINTENANT, AFIN QUE VOUS PUISSIEZ VOUS ORGANISER, SUITE A UN PREAVIS DE GREVE RECONDUCTIBLE.
IMPORTANT : VOTRE TRAIN DU 17 OCTOBRE EST MAINTENU
CHERE AMIE VOYAGEUSE, NOUS AVONS LE PLAISIR DE VOUS INFORMER QUE VOTRE TRAIN CIRCULE BIEN LE DIMANCHE.
BON VOYAGE !

[2

[3

DÉLAISSÉ POURRAIT FAIRE FIGURE D’AUTOBIOGRAPHIE. DANS CE ROMAN LE NARRATEUR COMME L’AUTEUR EST MÉDECIN GÉNÉRALISTE DANS UN "QUARTIER SENSIBLE" DE GRANDE VILLE. POURTANT, NI "RÉCIT DE VIE", NI "DOCUMENTAIRE SOCIAL", NI "AUTOFICTION", C’EST D’ABORD L’ŒUVRE D’UN ÉCRIVAIN QUI REND COMPTE SANS PATHOS ET AVEC HUMOUR À LA FOIS DU LANGAGE ET DE CE QUI SE PASSE DANS LE MONDE. MAÎTRE DU MONTAGE VIE PRIVÉE/VIE PROFESSIONNELLE ET DES COMBINAISONS SYNCHRONES D’EXPÉRIENCES ÉLOIGNÉES DANS LE TEMPS ET DANS L’ESPACE, LA LECTURE TRAVERSE AU PRÉSENT CONTINU DES INTERVALLES DOMESTIQUES ET URBAINS SUR LESQUELS MORDENT DES FAITS.

DANS CES INTERVALLES FRÉDÉRIC LÉAL DESSINE LES SCÈNES D’UN THÉÂTRE DE TRANSPOSITION AUQUEL DES PERSONNAGES SE FONDENT : MALADE, MÉDECIN, PÈRE, FILLE, FEMME, SANS-ABRI, PERSONNE HUMAINE VIVANT EN MARGE DE LA SOCIÉTÉ… PEU IMPORTE QUE LES ACTEURS SE RÉSIGNENT OU NON À LEURS CONDITIONS DE SURVIE, LES CHOSES VONT LEUR COURS DANS LA MÉMOIRE COLLECTIVE, DANS LES SOUVENIRS INDIVIDUELS ET DANS LA PAGE. LES PARTIS-PRIS VISUELS ET FORMELS NE SONT PAS DES CHOIX ESTHÉTIQUES. C’EST DE LA PROSE ET DE LA POÉSIE.

LES ÉDITIONS DE L’ATTENTE PUBLIENT DES LIVRES DU MÊME AUTEUR – AU DIMINUTIF PRÈS DE SON PRÉNOM ET MISE À PART LA COMPOSITION TYPOGRAPHIQUE. GRÂCE À LA MAÎTRISE D’OEUVRE DES ÉDITEURS, LES MISES EN PHRASES, EN PAGES ET EN CARACTÈRES RENOUENT AVEC LES GLOSES, LES MARGES MOYENÂGEUSES ET LA "POÉTIQUE DU BLANC". DES TEXTES « BEAUX À VOIR » QUI FONT DE CET ÉCRIVAIN UN ARTISTE DES INTERVALLES ET DE L’ÉCRITURE POLYPHONIQUE.

AUX ÉDITIONS DE L’ATTENTE ET AUX ÉDITIONS P.O.L. LIRE F. LÉAL C’EST COEXISTER AVEC L’AUTEUR DANS DES LIEUX IDENTITAIRES-RELATIONNELS-HISTORIQUES EN LES VOYANT SOUS TOUS LES ANGLES, AVEC DES POINTS DE VUE DIFFÉRENTS EN MÊME TEMPS. ÉCOUTER LE ROMAN PARLER POUR VOIR DES PAROLES "DÉLAISSÉES" ET LIRE QUE LES MOTS ONT LEURS MOTS À NOUS DIRE DÈS LES PREMIÈRES PAGES DU ROMAN DÉLAISSÉ SANS MAJUSCULE PAR LA "TRANSCRIPTION FICTIVE" D’UNE LETTRE DE PATIENT EN GRANDES MAJUSCULES.

[4comme Emmanuelle Debur dans la page LOISIRS de Sud-Ouest Dimanche d’hier, 31 octobre. Doc. joint

[5Élisabeth Lebovici in LE BEAU VICE.

[6Unheimlich Manoeuvre, 2007.

[7délaissé, p. 187

[8délaissé, p. 59

[9Klara Lidén, Ohyra, 2007

[10délaissé, p. 185.

[11QU’EST-CE QUE C’EST QU’UN QUARTIER ? T’HABITES DANS LE QUARTIER ? T’ES DU QUARTIER ? T’AS CHANGÉ DE QUARTIER ? T’ES DANS QUEL QUARTIER ?
Georges Perec, Espèces d’espaces, Galilée, 1974, p. 79. L’occasion d’annoncer la publication des Cahiers Georges Perec n°10. Chronique à venir.

[12Gregor Schneider,
Toter room, Tokyo 2010.

[13Frédéric Léal, Le Peigne-noir, éditions de l’Attente, 2004.

Les pratiques d’écriture de Fred Léal et des maîtresses et maître d’œuvre des Éditions de l’Attente affectent aussi bien l’élément modulateur de la composition des phrases que l’élément modulé de leurs sens.


Par exemple, ci-dessus, les variations en surface des matières et des formes d’un “intervalle" tragi-comique [la mort d’un homme dans des WC] qui tient toute la place dans la page sans pour autant tenir en place.

« moduler est mouler de manière continue et perpétuellement variable ». (Gilbert Simondon)




Autre sorte d’exemple

ailleurs & autrement

la femme qui tombe dans un trou boueux « c’est moi ! » [autobiographie romancée].

HEUREUX QUI COMME ULYSSE GAYON A FAIT UN BEAU VOYAGE

Près de l’ancienne usine de fabrication de composés cupriques, PIERRE BEQUET écoute avec un sourire, un mot, une marque d’attention − plus une pincée d’ambiguïté− ceux qui ravivent les lignes de force de sites pollués, c’est-à-dire dangereux pour l’environnement et la santé humaine.

« Alors, Arnaud , les news ? » [délaissé, p. 66 ]

Arnaud est le personnage du roman de Frédéric Léal. Médecin généraliste installé sur la rive droite à Bordeaux, dans un « vieux » quartier [i.e. un quartier de vieux page vingt-huit ] où il est né en 1968.
Il traverse les friches industrielles à la rencontre de "malades" délaissés
S’IL N’Y AVAIT PAS EU DE MÉDECIN IL N’Y AURAIT PAS EU DE MALADES il n’y aurait eu que des “délaissés”.

PIERRE BEQUET c’est ma façon de lire un roman de Frédéric Léal.

[14délaissé, p. 185

[15délaissé, p. 19.

[16Je me souviens du mot allemand "béruf ", lu une première fois au début des années 1970 dans Max Weber : « vocation envers laquelle l’individu se sent une obligation morale »,
ça me rappelle mon métier (culture-généraliste pour adultes) :
– MAGRITTE, JE TROUVE QU’IL PARLE COMME GAINSBOURG
– JE NE SAIS PAS
– Y’A TROP D’INFOS POUR MOI DANS CE COURS
– IL Y EN A MOINS QU’À LA TÉLÉVISION.
– POURQUOI VOUS NE PARLEZ PAS DE PLATON ?
– CE N’EST PAS NOTRE OBJET ! J’ÉVOQUERAI SANS DOUTE LA CAVERNE…
– VOUS FEREZ UN COURS SUR L’ART DE LA PRÉHISTOIRE ?
– CET « ART » NE FAIT PAS L’OBJET DE MES RECHERCHES. MAIS JE PEUX AUSSI EN PARLER, EN MOMENT DONNÉ , EN PARLANT DE BATAILLE…
– MOI JE SUIS NON-VIOLENTE…PAS VOUS ?
– NON JE SUIS ACCRO À l’ENCYCLOPÉDIE DES GUERRES.

PDF - 1 Mo

[17Un artiste tire à boulets rouges dans des lieux délaissés. Comme un petit café du matin, « sa force c’est sa douceur ».
Laurent Cerciat, Les pierres rouges, 2009.

[18délaissé p. 3o.