Divine Party

théâtre de l’Échangeur, 59 av. du Général-de-Gaulle, 93170 Bagnolet, métro Galliéni, tél. 01 43 62 71 20 jusqu’au 20 décembre

À celui qui n’a jamais vu un spectacle des Endimanchés, il manque quelque chose. Dans la suite de Tuer la misère avec André Robillard, Divine Party se compose d’un triptyque (Inferno party, Purgatory Party, Paradise Party, visible selon les jours en partie ou en intégralité) sur des fragments de Dante et Kafka dans leurs langues originales, mis en musique. Alexis Forestier flirte avec une inspiration venue d’ailleurs dans ce spectacle dont les influences sont multiples, de l’Art brut à Schubert en passant par le post-punk des années 80, et le cinéma muet pour les films de Cécile Saint-Paul.
De la pesante densité du monde, vous voilà propulsés dans un divin bordel : une inventivité assez puissante pour réconcilier avec le chaos.

Musique originale et mise en scène Alexis Forestier, en collaboration avec Cécile Saint-Paul, Antonin Rayon et Julien Boudart, lumière : Matthieu Ferry, son : arrangements et dispositifs sonores Antonin Rayon et Julien Boudart, images Cécile Saint-Paul



Patrick Chatelier - 5 décembre 2010