Auteurs

Lieux

Anne-Sophie - Une nuit

« Ça te dirait une promenade ? » était l’amorce d’un exercice qu’Anne-Sophie a attrapé en début de mois et qu’elle n’a pas lâché depuis. Petit à petit elle en a fait une nouvelle, Une nuit, qui commence comme ça :

Une jeune fille est assise dans l’herbe humide, adossée à un caillou aussi gros qu’une carapace de tortue. Mais d’une grosse tortue. Il fait nuit. D’après la position de la lune, il doit être à peu près 3h57.
Un garçon surgit.

« — Ça te dirait une promenade ?
— Une promenade ? Mais t’es qui toi ?? Tu viens d’où ?
— Ben de là... Bouh ! Derrière le buisson !
— ...
— Ça fait trois plombes que j’te r’garde, et tu m’as même pas vu ?
— Pfff... Si j’t’ai vu, mais je pensais à autre chose, c’est tout.
— Ah ouais ? Tu pensais à quoi ? À un mec j’suis sûr ! Les filles ça pense toujours à des mecs !
— Rho... Tais-toi... À te voir tu dois pas y connaître grand chose aux filles, et puis on peut pas se promener par ici, y a que dalle ! Regarde ! Des champs et... humpf, des champs !
— Ben en tous cas j’connais l’coin ! Et y a un lac, juste derrière. Si tu te donnais la peine de lever la tête de tes pieds.
— Un lac ?? J’ai une tronche à aimer les lacs ?? Et puis qui me dit que tu vas pas m’emmener là-bas pour me zigouiller et me j’ter aux poissons ?
— Rho, t’es bête ! Y a pas de poissons ici ! Et puis ça flotte un corps au cas où tu le saurais pas...
— Mouais... J’ai pas l’habitude de traîner avec des inconnus figure-toi ! Surtout la nuit... Surtout... »

La fille le regarde de haut en bas, avec un air de dédain trahi par un haussement de sourcils qui lui fait plisser le nez. Le garçon la fixe, les yeux pleins de questions.

« — Ok, j’ai pas, non plus, l’habitude de m’asseoir toute seule dans l’herbe, dans le noir... Y avait mes vieux qui s’engueulaient si tu veux tout savoir, et l’autre mioche qui couinait avec sa bave partout sur le t-shirt... Beurk ! Est-ce que je vais baver chez les gens moi ? C’est même pas mon vrai frère merde ! Un demi, voilà ce qu’il est. Autant dire qu’il est pas fini...
— Tu viens ?
— Oh là là.. T’es pressé toi ! Elle t’intéresse pas ma vie ?
— Hmm... Si, si... J’ai plutôt envie de marcher là...
— ...
— ...

— Allez, bouge ! Tu t’appelles comment au fait ? »

À suivre...

Anne-Sophie

Carine Lacroix - 4 mars 2011
Suivez-nous : RSS Twitter FB
Toutes les résidences en cours
Dossiers thématiques ->