Lieux d’Etre #50

(photo : Maxime Godard, M. Butor et P. Leloup à L’Ecart, Lussinges, Haute Savoie)


« Mots et Regards »
Carte Blanche à Michel Butor et à Pierre Leloup

La revue Lieux d’Etre a fêté ses 25 ans et sorti son N°50.

Sommaire

• Lettres à Pierre Leloup — Par Bernard Noël
• Lieux Dits
Nadine Bailleul, Judith Chavanne, Jean-Vincent Verdonnet, Paul André, Cécile Oumhani, Max Alhau, Gilles Lades, Christine Tourasse, Régis Louchaert, Jean-Luc Le Cléac’h, Jean-Pierre Chambon, Bernard Fournier, Patrick Lepetit, Éliane Fueri, Bernard Bourel, Georges Cathalo, Roger Thirault, Jean-Yves Vallat, Jean-Pierre Boulic, Gérard Prémel, Évelyne Moles, Rodolphe Houllé, Madeleine Carcano, Claude Kottelanne, Jacques Imbert, Jean-Paul Badet, Ile Eniger et Jean-Marc La Frenière
• Lieux Rencontre — Par Michel Butor, Pierre Leloup
Entre « Voir et Lire » ou de Lucinges à Chambéry, avec le regard amical de Patrick Longuet, Michel Ménaché, Mylène Besson, Isabelle Roussel-Gillet
et Patrick Lepetit
• Lieux Écrits — Par Eugène Michel
Eugène Michel présente Un chef d’œuvre dispersé : Les Élégies 1818 de Marceline Desbordes
• Lieux Écrits — Par Bernard Fournier, Patrick Lepetit
Bernard Fournier présente Sylvestre Clancier
Patrick Lepetit présente Nikola Madzirov
Poèmes d’Armen Tarpinian suivis d’une bio-bibliographie de tous les auteurs

Lieux d’Etre, revue thématique de création littéraire et artistique, est portée à bras-le-corps par Régis Louchaert et Madeleine Carcano. Une telle aventure se construit avec les auteurs/les artistes qui confient en confiance leurs œuvres à la revue, une confiance qui nous revient, à nous lecteurs, sous forme de désir. Je ne dis rien de la forme et du fond de ce numéro anniversaire de Lieux d’Etre, le sommaire parle de lui-même. En isoler tel ou tel extrait ne rendrait pas compte de l’ensemble. Je voudrais cependant faire sentir l’esprit de cette maison de manière indirecte, en citant un poème de Jean-Pierre Spilmont (dans « Une clarté de passage », Cadex Editions 2006) dédié à Madeleine Carcano dont on pourra lire, par ailleurs, Ce chemin d’ailes, Prix Troubadours 1992, Coéd. C.P.V./La Bartavelle et Les bleus usages d’un agenda, La Bartavelle 1995) :

« C’est comme une attente qui tombe doucement sur la maison. Jour après jour, on ose emprunter le chemin du bonheur. Malgré le froid. Malgré la peur. Malgré la mort qui viendra signer le dernier feuillet de la dernière nuit.

Un bateau bleu vogue très doucement sur les marelles de l’enfance.

Les fenêtres n’ouvrent pas toujours sur la mer.

Quel refus de sommeil saura nous tenir éveillé au-delà du bleu ?
Un sang, peut-être. Une image.
Un regard qui n’en finirait pas de dire je viens. De déclarer j’aimerai tant rester.
Chaque jour n’est, somme toute, que la flamme d’une veilleuse dont la cire s’écoule en archipels de désirs. »

Et poursuivre l’exploration de ce numéro construit avec et autour des œuvres de Michel Butor et de Pierre Leloup par Attachements 1981 – 2010, Michel Butor Pierre Leloup, Ed. Patrick Longuet, Editions de l’Université de Savoie, 2011.

Lieux d’Etre, secrétariat de Rédaction : Madeleine Carcano, 03 20 51 94 84, mcarcano.lieuxdetre[at]nordnet.fr

Philippe Rahmy - 11 mai 2011