Testimony, récitatif de Charles Reznikoff

Testimony, récitatif de Charles Reznikoff, dans une traduction de Jacques Roubaud et Marc Chodolenko, sera donné au Théâtre de L’Échangeur
à Bagnolet (métro Galliéni) du 18 au 28 juin à 20h30, le dimanche à 17 heures (relâche le mercredi 22)

verbe Victor Ponomarev
piano Sophie Agnel
mise sur scène Henri jules Julien

« Tout ce qui suit est basé sur les archives judiciaires des différents États. Les noms des personnes sont fictifs et ceux des villages et des villes ont été modifiés » (Charles Reznikoff).

Chacun des poèmes de Testimony, mégalithe de la poésie américaine du 20e siècle, puise dans les minutes d’un procès, aux États-Unis. Pas un mot dans ces poèmes qui soit du poète. Pas un mot qui n’ait auparavant été une parole, prononcée devant un juge « par ceux qui ont vu, ou rapportée de ceux qui sont morts ». Des paroles lestées d’un irréductible poids de réel : c’est comme cela qu’ils ont vécu, la jeune mère italienne, le vieillard solitaire ; c’est comme cela qu’ils sont morts, le garçon dans la neige, le Noir dans la poussière.
La poésie de Charles Reznikoff rallume ces voix éteintes, « comme de petites lampes sur la carte des États-Unis. » Il qualifie Testimony de « récitatif », soulignant l’origine orale, et la dimension musicale, de ce « cri massivement pluriel ».

Henri jules Julien


Lire le blog consacré à Testimony : poèmes de Charles Reznikoff, la poésie objectiviste, l’œuvre.

Testimony a été diffusé le 22 mai sur France Culture, on peut l’écouter ici.

Testimony avait paru chez Hachette-POL en 1981 dans une traduction de Jacques Roubaud. Une nouvelle traduction par Marc Chodolenko est annoncée chez POL depuis un certain temps.

De Charles Reznikoff ont paru en français :
Le Musicien, roman traduit de l’américain par Emmanuel Hocquard et Claude Richard (POL, 1986)
Holocauste, suivi d’un entretien avec Charles Reznikoff, traduit de l’américain et préfacé par Auxeméry (Prétexte éditeur, 2007). Claude Régy l’avait mis en scène au Théâtre de la Colline en janvier 1998.

13 juin 2011