Cahiers Maurice Blanchot

Une nouvelle revue est entièrement consacrée à l’œuvre de Maurice Blanchot, qui « se donne[nt] pour but d’introduire au sein de notre actualité ce qui dans l’exigence de cette œuvre la dérange, et de fait lui donne à penser ».

Le premier numéro de ces Cahiers Maurice Blanchot, paru en mars 2011, s’ouvre sur la reproduction de cartes postales que Jacques Derrida a envoyées à l’auteur de L’Espace littéraire, entre 1995 et 1996.
C’est avec émotion qu’on lit ces mots écrits au dos de cartes avec des vues d’Eze ou de Capri, qu’on y retrouve l’affection et la distance de l’amitié. Les noms de villes se succèdent, Londres, New York, Athènes… Le mouvement d’une vie prise par les colloques, les « séminaires » (J. D. met lui-même des guillemets), qui s’arrête et se retourne le temps d’une carte envoyée à l’ami, l’absent de ce mouvement, à l’immobile, au silencieux. Effets de lecture d’une correspondance à sens unique, puisqu’on ne lit que les envois de Jacques Derrida.
Le numéro se clôt par une réflexion sur la correspondance de Maurice Blanchot avec Vadim Kozovoi. De cette manière, et sans doute volontairement, la revue pose la question de la correspondance, rappelant le « refus obstiné » par MB « de publier toute correspondance ». Ainsi, les contributions se trouvent environnées par cette question, qui reste en suspens. Etudes, réflexions sur les Chroniques littéraires, que leur apporterait la lecture d’une correspondance de Maurice Blanchot ? Question à laquelle la réponse ne peut probablement être que neutre : « La littérature ne se sert d’aucun mot de trop : elle consiste au contraire à mobiliser tous les mots, toutes leurs ressources, de leurs “titres mythologiquesˮ jusqu’à leur insignifiances, dans la conviction assumée qu’il ne peut y avoir trop de mots, ni aucun mot de trop. / C’est pourquoi elle raconte, récite et fictionne » (Jean-Luc Nancy dans le texte d’ouverture de Cahier).

Cahiers Maurice Blanchot, comité de rédaction : Monique Antelme, Danielle Cohen-Lévinas, Michael Holland / comité scientifique : Geoffrey Bennington, Michel Deguy, Marguerite Derrida, Kevin Hart, Jean-Luc Nancy, Association des Cahiers Maurice Blanchot / Les presses du réel,Saint-Etienne, 2011.
Numéro 1 disponible et présenté sur le site de l’éditeur

Y.S. Limet - 5 septembre 2011