"Le facteur étoilé" à Manosque

Exposition Jules Mougin à la fondation Carzou.


Depuis 1999, Les Correspondances de Manosque s’efforcent de faire vivre une littérature de dialogue en suscitant des rencontres entre textes, musiques, images et voix. Les lettres y sont à l’honneur. Cette année, l’exposition qui prolonge les rencontres (qui se sont déroulées du 21 au 25 septembre) est consacrée au poète Jules Mougin. Intitulée Le facteur étoilé, elle propose pièces de bois sculptées, totems, poupées, cahiers, ouvrages, photos et, bien sûr, un grand choix de lettres.

Le facteur Mougin (1912 - 2010) ne se sera pas contenté de distribuer les missives des autres. Sa vie durant, il en aura rédigé des milliers, toutes manuscrites, disant ses colères, ses révoltes, son rejet de la guerre (« Peuples / n’enfournez plus vos enfants / dans la gueule de la guerre ») mais aussi ses jours heureux, son indéfectible appartenance au monde ouvrier et son non total à l’idée même d’une carrière littéraire.

L’exposition, concoctée par Jean Mougin et Claude Billon, est ouverte à la Fondation Carzou à Manosque jusqu’au 16 octobre.

« Mougin souffre de la souffrance de chaque homme à genoux, vaincu, laissé-pour-compte. Il portraiture à coup de gueules et figures, leur mettant parfois sur les trognes pour ne pas qu’elles aient froid, son béret de facteur. » Claude Billon

Le comptable du ciel, livre de Jules Mougin précédemment publié chez Robert Morel, vient de paraître aux éditions Harpo &.
Chaissac – Mougin, une correspondance, constituera le n° 58 de la revue "Travers", animée par Philippe Marchal (10 rue des Jardins – 70220 Fougerolles) : sortie prévue pendant l’hiver.


Logo : Jules Mougin en bleu de travail devant sa maison de Chemellier (49) avec un livre de son ami Louis Calaferte (photo Claude Billon).

Jacques Josse - 5 octobre 2011