pour quelqu’un, pour personne

Écrire depuis toujours, pour quelqu’un, pour personne, écrire pour les pierres... écrire pour un inconnu, pour un aveugle, pour un inconnu aveugle... âcre le résidu de ce brasier, de cette fumée, de ce jet de pierres vers l’autre, vers l’ombre de l’autre, vers cet inconnu qui attend, qui est là, qui était là, depuis toujours...

Jacques Dupin, Fragmes. (Repris dans Ballast, Coll. Poésie Gallimard, 2009.)

7 octobre 2011