Dessins pré-textes (9)

Une « apocope paysagère » est un catapoème écrit en regardant
un dessin pré-texte de la série 9 :
« six paysages de couleur à répétition couleurs ».

« Apocope » parce que le dessin tranche uniformément la forme

sur le fond par l’élision du trait blanc référent.

« Paysagère » parce que le titre de la série et les titres des dessins
renvoient visiblement au genre pictural du « paysage ».

1. Montagne verte [18-21 septembre 2011]

elle porte un fil blanc

pour tenir sa hauteur

aucune autre parure

alors être sommet

la route en réalité

monte

cette montagne de Vénus

des petites mains brodent

il en faut si peu

pour rejoindre la couleur

vert tendre

de mont

à cause de la forme bombée

de Vénus

à cause de cette Montagne

tu débroussailles

tu ne répètes que deux fois la même couleur

car ce lieu aussi bien est une apparition

2. Forêt fushia [22-24 septembre 2011]

elle élève la manne blanche

pour combler la terre

aucune autre parure

alors être arbre

le corps en réalité

cherche

cette forêt de Daphné

des petites nymphes grandissent

il en faut si peu

pour rejoindre la couleur

laurier

des arbres

à cause de la cime hors-cadre

de Daphné

à cause de cette Forêt

tu démembres

tu ne répètes que deux fois la même couleur

car ce lieu aussi bien est une élévation

3. Ville fushia [27-28 septembre 2011]

elle diminue la surface blanche

pour menuiser les towers-tours

aucun autre geste

alors faire ville

un effet tilt-shift

produit

ces murs de Lilliput

de grandes façades rétrécissent

il en faut si peu

pour bâtir la couleur

fushia

des édicules

à cause de ces minces cloisons

de Lilliput

à cause de cette Ville

tu décalques

tu aplatis une deuxième fois le même fond

car ce lieu aussi bien joue avec une erreur

4. Mer rose [30 septembre-1er octobre 2011]

elle lame un horizon blanc

pour longer la lumière

aucune autre parure

alors être éternité

l’innamoramento en réalité

rosit

cet océan de Délie

des billets doux redonnent vie

il en faut si peu

pour rejoindre la couleur

in the pink

des pétales

à cause de ce désir

de Délie

à cause de cette Mer

tu consoles

tu ne répètes que deux fois la même couleur

car ce lieu aussi bien est une surimpression

5. Campagne verte [3-6 octobre 2011]

elle tend une séparation

pour retourner l’ouvert

aucun autre geste

alors faire pré

un effet barrière

oriente

cette ode de Pythie

des piquets sous-tendent

il en faut si peu

pour bâtir la couleur

espérance

des portées

à cause des fils tendus

de Pythie

à cause de cette Ouverture

tu épilogues

tu égaies une deuxième fois le même champ

car ce lieu aussi bien joue avec le bonheur

6. Désert rose [6-7 octobre 2011]

il partage un instant

pour dédoubler l’image

aucun autre geste

alors faire illusion

un effet vague

invente

ce mirage d’Antoine

un anachorète s’entend

il en faut si peu

pour bâtir la couleur

présage

de part et d’autre

à cause de l’ondulation

d’Antoine

à cause de cette Tentation

tu alternes

tu effeuilles une deuxième fois la même rose

car ce lieu aussi bien parle du fond des temps

Catherine Pomparat , Laurence Skivée - 13 octobre 2011