Christian Vogels | deux iconostases

L’auteur s’est inspiré, pour la construction de ces textes, de la logique interne des iconostases et de celle des polyptyques flamands (comme l’indique d’ailleurs le titre général de la série).

À partir d’un texte qu’on pourra lire dans sa continuité naissent d’autres poèmes qui se construisent peu à peu au fil du texte initial. Au chemin de lecture horizontal se superposent donc (n) chemins de lecture, issus notamment de la mise en forme par colonnes. Il est enfin possible que le lecteur découvre, au gré de ses propres décrochages ou échappées, d’autres voies possibles que celles préparées par l’auteur. Pour que le poème soit, à chaque lecture, un « jardin aux sentiers qui bifurquent ». S.B.


28 novembre 2011