Vincent Tholomé | Cavalcade Instin










1.


les mâles mangent Tambouille. les mâles prennent des forces. après. les mâles chargent Camion. il piaffe en effet d’impatience. sous le capot le moteur de Camion blinque. les pare-brise de Camion sont parfaitement lisses & sans coup. le caporal Instin applique sur la carrosserie une solution répulsive. je pense qu’ainsi il restera propre plus longtemps. dit-il. oui. disent les mâles. la petite bande. la petite troupe de dindons & de cochons mutants. les filles entourent le cou des mâles d’une petite laine. les filles disent aux mâles. soyez prudents. oui. disent les mâles.


les mâles montent dans Camion. les mâles démarrent. bon sang de bon sang. ça se conduit comment ? dit le caporal Instin.


les mâles prennent comme ils peuvent à gauche.


puis à droite. après les mâles vont un peu plus droit. les mâles apprennent vite à conduire. les mâles apprennent vite à mener Camion. où ils veulent. comme ils veulent. Camion apprécie.









2.


après. c’est plus loin. à droite dans l’univers. c’est près des zones industrielles.


Camion dit. on s’arrête & on s’arrête. les mâles s’arrêtent. les mâles coupent des herbes. des branchages. les mâles couvrent Camion. camouflent sa bâche & son capot. le vent est malin. le vent fait des blagues. le vent souffle les herbes & les branchages. capot est nu. bâche aussi. on recommence. Camion s’impatiente. Camion perd de l’huile & de l’essence. on s’occupera de toi après. dit le caporal Instin. pneus et carrosserie sont boueux. il manque un phare. pour l’instant Camion a juste peur qu’on le repère. on sent Camion de loin. on voit Camion de loin. sa bâche est rouge. elle porte des inscriptions. c’est une marque de soda.


on me repère peut-être déjà depuis les zones industrielles. dit-il. très sentencieux. les grandes usines pétrochimiques. ce sont de grands paquebots. elles sont à la dérive. elles fument continûment. ce sont de grands cargos. échoués. échoués & rouillés. le caporal Instin observe à la jumelle les carcasses. non. rien ne bouge. rien ne sort des paquebots échoués dans la prairie. dit-il. Instin. le caporal.


on couvre camion dix-sept fois. comme toujours on oublie la colle. on n’a pas de ficelle. malgré les flatteries. les belles paroles. les herbes ne tiennent pas. les branchages s’envolent. ça fait pester Camion. on court dans tous les sens. on rattrape les bouts de pré. on les humecte de salive. ça tiendra un temps. dit le caporal Instin. oui. ça tiendra juste ce qu’il faut. on dit. peu sûrs. peu convaincus. un bouchon de champagne bouche la fissure du réservoir. on laisse l’huile couler. c’est vrai qu’on le sent de loin. dit Goitre. huit cent cinquante mètres plus loin.


on se met en route. on voyage légers. le caporal Instin a un plan. une stratégie. Goitre acquiesce. Petit Soudard tremble. on rase un autre pré. on se fait des couronnes. des casquettes de buis. on ressemble à de petits buissons. brûlés & ravagés. même pas beaux. dit Jeune Pousse. hilare. même pas vrais.


puis on rampe & on se laisse rouler. le caporal Instin calcule mal sa trajectoire. le buisson caporal Instin passe à trois cents mètres de l’objectif. on l’attend au bas des murs. on ne commence pas sans lui. dit Goitre. oui. on dit. on n’est pas pressés. on dit. nos pattes suent. nous puons la peur. j’ai la gorge sèche. dit Petit Soudard. je dois éternuer. dit Douce-Amère. c’est un coq fiotte. nous l’adorons.


après. en attendant. on joue au petit mûrier. dit Goitre. oui. on dit & on joue au petit mûrier & à la menthe fraîche. sauvage. Jeune Pousse ronfle un peu trop fort. on le réveille sans ménagement. la nuit tombe & te voilà enfin. dit Goitre. l’uniforme du caporal Instin est un puzzle en pièces détachées. sa veste rouge. son costume d’apparat. il manque aussi une épaulette. ses lunettes solaires gisent à huit cents mètres. c’est au bord d’un précipice. c’est près de la mer. l’océan. on l’entend venir de loin. écoutez. on entend les bottes de la mer. dit Garçon Couché. Idiot. idiot. idiot. c’est le caporal Instin. dit Petit Soudard. ses bottes couinent dans la nuit. elles sont à fleurs & en caoutchouc. tu n’es pas très discret. dit Goitre. chut. dit le caporal Instin. il colle ses oreilles. ses ouïes. aux cloisons de zinc & on colle nos oreilles. nos ouïes. aux cloisons de zinc. c’est les murs des usines. on entend derrière des turbines. des machines. c’est le monde inconnu. exaltant. palpitant. des zones industrielles. c’est tout à fait à droite dans l’univers & derrière des cloisons de zinc. puis. on charge nos pétoires. on prépare nos grenades. on respire un grand coup &


VAOUM !



nom de nom.





lire la seconde partie de Cavalcade Instin

6 janvier 2012