(Proposition 2) Quinze minutes par jour sur une semaine




Réduire, et approfondir l’écriture de la temporalité en la posant comme temporalité d’écriture : prendre un quart d’heure, et l’écrire. Inventer son dispositif d’écriture du quart d’heure et expérimenter les rendez-vous quotidiens. Et voir au fil des jours, les évolutions, les échos de ce qui s’écrit, se vit, au jour le jour.

L’idée est d’avancer dans ce questionnement propre d’une écriture de la temporalité en multipliant les angles.


Les textes confiés (par ordre alphabétique d’auteurs)

Fabienne Brouillard

Coralie Congnet

Brigitte François

Michèle Girouard

Danièle Le Bour

On peut également voir une autre expérimentation de cet exercice ici

Sébastien Rongier - 1er février 2012