Auteurs

Lieux

Bernard Noël, tel qu’en lui-même

J’avais souhaité intituler cette invitation – que Bernard Noël a bien voulu honorer : tel qu’en lui-même : j’entendais par là parier sur la quantité de présence de Bernard : présence presque nue de la voix portant musicalement la langue creusée dès l’origine.
Voix presque chantante (même et surtout s’il s’agit de déchanter) et psalmodique, sans phrasé, comme aurait pu dire Nerval, garante de la densité du Sens.
Cette soirée fut exceptionnelle à deux titres : elle se veut la dernière lecture de Bernard Noël à Paris et a permis d’entendre, lu par l’auteur pour la première fois, le poème initial Contre-mort, publié en septembre 1954.

Un affectueux merci à Philippe Tourière, chargé de l’action culturelle de la médiathèque Marguerite-Duras, d’avoir assumé la délicate transition de la lecture aux questions de l’auditoire.

Olivier Apert.













20 avril 2012
Suivez-nous : RSS Twitter FB
Toutes les résidences en cours
Dossiers thématiques ->