Fins de la littérature ? Esthétiques et discours de la fin, sous la direction de Dominique Viart et Laurent Demanze

Fins de la littérature ? Esthétiques et discours de la fin reprend les communications faites au colloque « Fins de la littérature » qui s’est tenu à l’École normale supérieure de Lyon en novembre 2010.

L’ouvrage, sous la direction de Dominique Viart et Laurent Demanze, vient de paraître aux éditions Armand Colin, présentation et sommaire détaillé.

Il s’ouvre par un article de Dominique Viart « Les menaces de Cassandre et le présent de la littérature » qui d’abord énumère « les arguments et les enjeux des discours de la fin », des réalités économiques aux pratiques esthétiques, avant de se pencher sur « l’épistémologie du discours critique ».

La communication d’Alexandre Gefen « ‘‘La Muse est morte, ou la faveur pour elle’’. Brève histoire des discours sur la mort de la littérature » reprend des analyses développées dans un article de la revue en ligne Fabula-LHT : « Ma fin est mon commencement : les discours critiques sur la fin de la littérature », on lira ici l’intégralité du numéro 6 consacré à ce thème et intitulé « Tombeaux pour la littérature ».

La communication de Pierre Ouellet « Au-delà des fins » a paru dans le numéro d’hiver 2010 de la revue, elle est en deux parties, on la lira ici et .

Pour clore ce tome I, un entretien animé par Laurent Demanze réunit les écrivains Arno Bertina, Pierre Senges et Tanguy Viel.

Dominique Dussidour - 18 avril 2012