Opus 4 : Abolition des frontières

Performance enregistrée le jeudi 3 mai 2012 aux Ateliers Berthier, Paris 17e.
Conception, texte et vidéo : Pedro Kadivar.

Ci-dessous quatre extraits. Vidéo MC.

« Au moment où je parle, le pôle Nord sort d’un volcan au Japon pour un homme qui le contemple de loin, tout l’archipel indonésien apparaît sur une petite île suédoise pour un autre qui s’y promène, tout le Périgord noir du désert libyen en Égypte aux yeux d’un voyageur natif de la vallée de Dordogne. À la géographie conventionnelle j’opposerais volontiers une géographie subjective et émotionnelle, dérogeant aux règles frontalières et totalement imprévisible, selon laquelle pays et contrées versent les uns dans les autres et se déplacent au gré des visions et des perceptions individuelles. Je lie un lieu à un autre sans lien apparent, comme l’Iran est peut-être sorti d’un lac aux environs de Berlin pour moi, et comme j’entends une certaine musique en m’y promenant à chaque fois » (Pedro Kadivar).



















10 juin 2012